USA: Un homme refoulé à la frontière à cause des ses applis de rencontres

1Un canadien, habitant Vancouver, s’est vu refouler à deux reprises lors des contrôles de sécurité à l’aéroport, où il devait embarquer à destination de la Nouvelle-Orléans pour y retrouver son ami, après que les douaniers aient découvert ses profils sur les applis de rencontres gay Scruff et BBRT (Bareback Real Time), ainsi que des annonces sur Craigslist.
Un agent des douanes et des frontières américain a accusé le canadien de 30 ans, de se prostituer en raison de messages sur ses applis de drague indiquant qu’il recherchait des « loads », (doses de sperme), mais que le fonctionnaire a interprété comme des rétributions pour le sexe.
Malgrés ses explications, il n’a pas pût terminer son voyage et rendre visite à son petit ami à la Nouvelle-Orléans. Il aura perdu environ 1200 dollars en vols et hôtels
Un officier s’est saisi de son téléphone et de son ordinateur et lui a demandé de donner ses mots de passe. « Je ne savais pas quoi faire ». »J’avais peur, alors je leur ai donné mon mot de passe et je me suis assis en attendant pendant au moins une heure ou deux. J’ai raté mon vol ».
Après cette attente, l’agent est revenu vers le passager l’interrogeant sur ses annonces sexuelles en ligne. « Je percevais qu’il s cherchaient à m’empêcher de rentrer sur le territoire américain. A un moment donné, j’ai donc demandé l’arrêt de l’interrogatoire. J’ai demandé: ‘Si je retourne au Canada, est-ce que je suis interdit d’entrée à vie?’. Il m’a dit que non, alors j’ai rebroussé chemin ».
Le mois suivant, le jeune homme a effectué une deuxième tentative. Il avait pris soin de prendre avec lui des extraits de fiche de salaire et d’autres papiers attestant qu’il n’avait pas l’intention de travailler aux Etats-Unis, et encore moins d’y vendre son corps. Il avait aussi effacé des documents embarrassants – profils de drague et messages à caractère sexuel.
Malgré les preuves apportées à l’aéroport selon lesquelles il n’était pas un travailleur du sexe, il était une nouvelle fois soumis à une inspection approfondie, les fonctionnaires des douanes trouvant des photos nues de lui sur son téléphone.
« C’était vraiment humiliant et embarrassant », a déclaré André. Et une nouvelle fois, l’homme est interdit d’entrée aux Etats-Unis. « On m’a dit que j’étais soupçonné d’être un escort ». « Vous ne pouvez pas vraiment discuter avec eux parce que vous êtes pris au piège, » a-t-il ajouté.
De plus en plus de voyageurs à destination des Etats-Unis prennent soin de supprimer des apps, messages et photos de leurs appareils avant de voyager. En effet, les autorités sont désormais en mesure de demander les accès privés aux réseaux sociaux, comme Facebook, des passagers.
Le directeur général de Scruff, Eric Silverberg, a déclaré qque les voyageurs devraient envisager de supprimer l’application à l’entre sur le territoire et de la réinstaller après leur arrivée.
Il a assuré aux utilisateurs que « Scruff synchronise votre profil avec le cloud, donc après la réinstallation, vous pouvez vous connecter pour retrouver l’accès à vos messages, favoris, albums, etc. »
Il a ajouté que la meilleure défense contre ce genre de traitement injustifié est « d »élire des dirigeants qui partagent des idéaux et valeurs d’acceptation », une référence à peine voilée à l’administration Trump

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :