USA: Barack Obama commue la peine de Chelsea Manning

chelsea-manning3-1024x531Chelsea Manning, militaire transsexuelle, née Bradley Manning, avait été condamnée en août 2013 à 35 ans de prison pour avoir transmis plus de 700.000 documents confidentiels au site WikiLeaks.
L’ancienne taupe de Wikileaks va retrouver la liberté. Le président américain a commué la peine de Chelsea Manning, qui sera libérée le 17 mai, a annoncé, ce mardi, la Maison-Blanche.
Louée par ses partisans pour avoir dévoilé, selon eux, les abus des Etats-Unis en Irak et en Afghanistan, Manning a été jugée pour avoir mis son pays et ses compatriotes en danger. En octobre, la femme soldat de 28 ans, alors détenue à la prison militaire de Fort Leavenworth, dans l’Etat du Kansas, avait tenté de mettre fin à ses jours. Son avocat avait à l’époque reproché aux autorités de refuser de «traiter correctement la dysphorie de genre» de sa cliente, qui a révélé après sa condamnation pour espionnage qu’elle se considérait femme.
L’avocat avait également fustigé l’isolement dans lequel Chelsea Manning avait été placée après une première tentative de suicide, en juillet.
La semaine dernière, l’organisation avait affirmé que son fondateur, Julian Assange, accepterait d’être extradé vers les États-Unis si Barack Obama faisait preuve de clémence envers Chelsea Manning.
«Je salue la décision du président Obama», a déclaré Assange dans un communiqué, voyant en Manning «un héros dont le courage aurait du être félicité, pas condamné».
Julian Assange est réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres depuis juin 2012 pour éviter une extradition vers la Suède où des accusations de viol sont portées à son encontre et que le fondateur de Wikileaks nie. S’il est extradé vers les Etats-Unis, Julian Assange, âgé de 45 ans et qui est de nationalité australienne, devrait avoir à répondre de la publication des centaines de milliers de documents militaires et diplomatiques diffusés par Chelsea Manning.
Edward Snowden, en exil en Russie depuis 2013 après avoir révélé le scandale des écoutes le la NSA et de la CIA, avait également appelé le président Obama à gracier Chelsea Manning pendant les derniers jours de son mandat. Il s’est réjoui de l’annonce faite par la Maison-Blanche.
La Maison-Blanche a toujours insisté sur la différence de taille entre les cas de Manning et l’ancien consultant de l’agence de sécurité américaine NSA. «Chelsea Manning est quelqu’un qui été jugée par la justice militaire, a été reconnue coupable, a été condamnée et a reconnu ses torts», a expliqué Josh Earnest, porte-parole de l’exécutif américain. «M. Snowden a fui dans les bras d’une adversaire et a trouvé refuge dans un pays qui, très récemment, a délibérément tenté d’affaiblir notre démocratie», a-t-il poursuivi. «Les divulgations d’Edward Snowden étaient beaucoup plus graves et beaucoup plus dangereuses», a-t-il ajouté. Edward Snowden s’est vu accordé l’asile pour «quelques années supplémentaires», a d’ailleurs annoncé ce mercredi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :