Afrique du Sud : une déclaration mondiale pour combattre le mariage homosexuel

union gayLe 10 décembre 2016, des dizaines de leaders religieux, politiques, ou de la société civile ont lancé la Déclaration de Cape Town en Afrique du sud.
Le document déclare que la nature du mariage entre un homme et une femme est «une vérité qu’aucun gouvernement ne peut changer.»
Cette déclaration est liée à la création de l’International Organization for the Family.
Cette réunion a eu lieu lors de la Journée internationale des droits de l’ homme, date choisie pour honorer l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies et de la proclamation le 10 décembre 1948 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme.
Brian Brown, président de l’Organisation internationale de la famille (OIF), déclare que la Déclaration du Cap est une «étape historique dans la lutte mondiale pour préserver la vérité sur le mariage.»
Plusieurs représentants français étaient présents, parmi lesquels Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous, et Guillaume de Thieulloy, directeur du Salon beige .
Leur objectif est que, d’ici le 11 décembre 2017 (journée mondiale des droits de l’homme) cette déclaration soit signée par au moins 2 millions de personnes du plus grand nombre de pays possible, pour contrer les défenseurs des droits  LGBT  .

Une réflexion au sujet de « Afrique du Sud : une déclaration mondiale pour combattre le mariage homosexuel »

  1. Ping : Afrique du Sud : une déclaration mondiale pour combattre le mariage homosexuel | infos LGBT | LGBT Press

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s