Archives Mensuelles: décembre 2016

Japon : la drôle de campagne LGBT de deux marques nippones

creative-package-design-lgbt-glico-kirin-9-500x375 creative-package-design-lgbt-glico-kirin-4

Les entreprises japonaises Kirin et Glico ( un confiseur japonais. La marque est connue pour la confection des Pocky, vendus en Europe sous le nom de Mikado.) se sont réunies pour offrir aux consommateurs un peu d’amour avec leurs collations. Les services de marketing de la société de boissons Kirin et du fabricant GLICO ont ainsi créés des emballages qui, une fois placés à côté l’uns de l’autres forment des couples  .
La campagne de marketing a obtenu des critiques positives de la part de la communauté LGBT japonaise.

20160218232955 20160219210443

 

Taiwan : le projet de loi sur le mariage homosexuel passe en deuxième lecture

gay-tawainUn projet de loi légalisant l’union des personnes de même sexe est passé en deuxième lecture au Parlement ce lundi.
La députée du Parti démocrate progressiste (PDD) Yu Mei-nu à proposé une proposition de loi qui légaliserait le mariage homosexuel et ouvrirait l’adoption aux couples de même sexe,
La députée avait déjà proposé un projet de loi similaire l’an passé mais avait dû renoncer suite aux réactions hostiles du Kuomintang (KMT), parti conservateur alors au pouvoir. Le changement de majorité, après les élections de mai dernier, a créé une nouvelle donne.
Si, selon les sondages, l’opinion y est en majorité favorable,l’idée du mariage pour tous rencontre également une forte opposition . L’Alliance pour le bonheur de la prochaine génération, un mouvement identique à la Manif Pour Tous, a déja manifesté contre.
Historiquement opposé au mariage pour tous, le KMT est aujourd’hui divisé sur la question. Un de ses députés qui y est favorable a déposé un amendement au projet de loi, mais le parti pourrait bien refuser de voter en signe de désaveu envers Tsai Ing-wen, présidente élue en mai. Le porte-parole du parti a d’ailleurs fait part de son opposition farouche face à cette «tentative de détruire le mariage hétérosexuel», rapporte le Monde.
Deux tiers des députés seraient prêts à soutenir le projet de loi. Mais le vote de ce lundi n’est qu’une étape. Pour être adopté, le texte devra subir une troisième lecture au Parlement au cours de laquelle le projet sera examiné point par point.

USA: sortie de I AM MICHAEL

i-am-mickaelOn retrouve James Franco dans le drame I Am Michael inspiré de l’histoire vraie de Michael Glatze qui sortira fin janvier aux Etats Unis.
Son histoire a inspiré le réalisateur Justin Kelly pour réaliser le drame I Am Michael qui après avoir été présenté au Festival de Sundance il y a deux ans, s’apprête à sortir au cinéma et en V.O.D. aux Etats Unis le 27 janvier 2017. L’histoire poignante et incroyable de cet activiste n’a pas encore de date de sortie annoncée en France.
Après s’être battu pendant des années pour ses droits, un activiste homosexuel devient un pasteur anti-gay.
Michael Glatze a pendant longtemps milité pour les droits des homosexuels alors qu’il était en couple avec Bennet. Mais lorsqu’il fit la connaissance de Rebekha Fuller, il décidé avec l’aide de Dieu de devenir hétéro. Il deviendra même, en tant que pasteur, un fervent opposant à la cause gay.
I Am Michael est le premier film du réalisateur et scénariste Michael Glatze . On trouve à la production du film le réalisateur Gus Van Sant.
Michael Glatze a depuis tourner le film King Cobra sur l’histoire d’un agent de Porno Gay toujours avec James Franco .
Selon les critiques ce rôle de Michael Glazte est une des meilleurs prestations de James Franco. Il retrouvera ici l’actrice Emma Roberts, nièce de Julia Roberts, avec qu’il avait tourné Palo Alto basé sur son roman. L’actrice était aussi tout récemment à l’affiche de Nerve avec son frère Dave Franco. Le rôle de l’ancien petit ami est joué par Zachary Quinto, célèbre pour ses rôles dans la série Heroes et pour avoir repris celui du Dr Spock dans la nouvelle trilogie.

USA: le métro new-yorkais affiche une oeuvre gay friendly

vik_muniz-72nd_st-detailUne nouvelle station de métro entrera en service à New York ce 1er janvier 2017 , la 72nd Street Station sur la Deuxième Avenue.
Trois artistes ont été sélectionnés pour décorer ce nouvel arrêt métropolitain : le peintre Chuck Close, la sculptrice Sarah Sze ainsi que l’artiste contemporain Vik Muniz, qui s’est fait mondialement connaître en 1997 par sa série Pictures of Chocolate et de nouveau en 2006 grâce à sa série Pictures of Junk.
Pour cette station, il a eu l’idée de créer une mosaïque qui dresse le portrait d’usagers du métro. Une œuvre qu’il a intitulée Perfect Strangers.
Parmi les personnages exposés, on trouve un véritable couple gay, Thor Stockman et Patrick Kellogg, deux New-Yorkais mariés depuis trois ans et demi.
Muniz a déclaré que le but de cette oeuvre était de montrer les différents types de personnes que les usagers voient quotidiennement et il est logique d’y inclure les deux hommes.
Pour Thor Stockman, interviewé par l’agence Associated Press, c’est un honneur de figurer sur la mosaïque de l’artiste : “C’est comme gagner à la loterie. Une partie de moi voudrait que ce ne soit pas quelque chose de rare, ni d’exceptionnel.” L’artiste brésilien a de son côté expliqué qu’ils étaient représentatifs de New York : “Ce sont des gens que vous vous attendez à croiser. On s’attend à voir deux hommes qui se tiennent la main.”

court métrage gay : UNDERSTANDING

kodak

Understanding nous raconte l’histoire d’un lycéen surpris par sa petite sœur en train d’embrasser son coéquipier de baseball.
Arrive alors l’angoisse du coming-out et du regard de sa famille, notamment de celui du père.

Pour la promotion de sa pellicule Kodak Vision3 500T 5219, Kodak a réuni Terry Rayment à la réalisation et Kate Arizmendi à la direction de la photographie pour la réalisation d’un court-métrage filmé entièrement en 35mm. 

USA: La bataille des toilettes continue de faire rage en Caroline du Nord

genre neutreMalgré les nombreux boycottages et critiques émanant depuis des mois de tous les États-Unis, la Caroline du Nord n’a pas abrogé mercredi dernier une loi controversée obligeant les personnes transgenres à utiliser les toilettes correspondant à leur sexe à la naissance.
Les parlementaires ont débattu pendant plusieurs heures à huis clos sur l’abrogation de cette loi introduite en mars et obligeant les personnes transgenres à utiliser, dans les bâtiments administratifs et les écoles, les toilettes correspondant à leur sexe à la naissance et non à celui auquel elles s’identifient.
En vain. En fin de journée, l’Assemblée a finalement reporté la séance extraordinaire de vote sine die.
« J’espère que nous pourrons travailler ensemble pour parvenir à une décision, car nous ne pouvons pas nous permettre le luxe de continuer à être méprisés par le reste du pays », s’est lamenté le sénateur démocrate Floyd McKissick.
Extrêmement sensible, ce dossier agite la Caroline du Nord depuis des mois. La « bataille des toilettes » a d’ailleurs fortement pesé sur les élections locales, qui ont vu le gouverneur républicain sortant, soutenant la loi, s’incliner le 8 novembre devant un démocrate qui l’avait vigoureusement dénoncé.
Concernant une infime minorité, mais fortement symbolique, elle a été jugée discriminatoire par de nombreuses personnalités.
Bruce Springsteen, Cindy Lauper ou encore le Cirque du Soleil ont annulé des représentations dans l’État tandis que de grandes institutions sportives, comme la NBA, ont préféré organiser ailleurs leurs rencontres prestigieuses. Le groupe PayPal a lui renoncé à un projet d’investissement et une centaine de dirigeants de grandes entreprises, dont Apple, Bank of America ou Facebook, ont écrit au gouverneur sortant pour protester.
Après les élections, démocrates et républicains étaient finalement parvenus à un accord pour voter sur l’abrogation de la loi, en échange de l’annulation d’une norme municipale de la ville de Charlotte, qui luttait au contraire contre les discriminations.
Mais la proposition démocrate de l’abroger n’a finalement pas reçu assez de soutiens de la part des républicains, qui ont posé une condition à leur vote: interdire aux municipalités d’approuver des normes antidiscriminatoires similaires à celles de Charlotte, « sur les logements publics ou accès aux toilettes, douches et vestiaires », pendant une « période de réflexion ».
« Je ne crois pas que cela nous rende les plus de 600 millions de dollars d’investissements perdus », s’est indigné le sénateur Floyd McKissick.
« La discrimination autorisée par l’État est inacceptable », a dit Chris Brook, responsable local de la puissante organisation américaine de défense des droits ACLU.
En Caroline du Nord, les personnes LGBT « ont hâte que ces démonstrations dangereuses d’intolérance cessent », a-t-il écrit dans un communiqué.
Le débat a largement dépassé les frontières de la Caroline du Nord, beaucoup de progressistes estimant aux États-Unis que des mesures de ce type ont été adoptées comme une riposte de la part des conservateurs à la consécration du mariage gai par la Cour suprême en 2015.
À l’échelle fédérale, le gouvernement sortant de Barack Obama affirme lui que l’accès aux toilettes du système éducatif public doit se faire selon le sexe auquel un élève s’identifie. Mais l’idée est fermement combattue par plusieurs États républicains, qui dénoncent une intromission de l’administration centrale dans leurs affaires et ont entamé des poursuites en justice.

Canada : Les équipes de Hockeys soutiennent les droits LGBT

ruban-hockey-fierte-gaieUn symbole de soutien aux communautés LGBT créé à Edmonton fait son apparition sur les bâtons de hockey d’équipes internationales, selon le créateur de ce ruban arc-en-ciel, Kristopher Wells.
Créé il y a un an, le ruban de la fierté gay a rapidement gagné le soutien de joueurs de la Ligue nationale de hockey. Un joueur, Ben Scrivens en a adorné son bâton lors de la Classique de hockey sur glace Wayne Gretzky en Australie.
Celui qui est aussi directeur de l’Institut d’études sur les minorités sexuelles à l’Université de l’Alberta dit recevoir des commandes du monde entier, mais il est surtout fier de voir son ruban arc-en-ciel faire son apparition dans les ligues pee-wee.
« C’est une manière d’afficher son soutien sans avoir à dire un mot, explique M. Wells. C’est affirmer aux autres qu’ils peuvent être eux-mêmes et que l’homophobie ne sera pas tolérée sur la glace ou dans les vestiaires. »
Kris Wells ne croyait pas, il y a un an, que son ruban arc-en-ciel aurait autant de succès. Il a lancé l’initiative par le biais d’une campagne de sociofinancement pour acheter 10 000 rouleaux de ruban. Les dons se sont doucement accumulés, mais c’est le soutien de la famille de l’athlète Brendan Burke qui a fait la différence. Le fils du président des opérations des Flames a révélé en 2009 son homosexualité. Il a été tué dans un accident de voiture quelques mois plus tard et sa famille a pris à coeur de soutenir des initiatives d’appui aux droits des homosexuels.
Les profits engendrés par le ruban arc-en-ciel vont à des programmes d’inclusion LGBTQ dans le sport tels que « You can play ». Kristopher Wells espère pouvoir développer ce symbole pour d’autres sports en 2017.

Italie : un lieu d’accueil pour réfugiés LGBT

refugiesL’agence Ansa rapporte qu’un lieu d’accueil pour les réfugiés LGBT verra le jour à Bologne .
A l’origine de ce projet, intitulé «Rise the Difference», le Mouvement italien des transsexuels, qui a collaboré avec une coopérative sociale et le centre LGBT et la municipalité. L’Unar, office de lutte contre les discriminations, a attribué cent millle euros d’aide à l’initiative.
«Le projet renforce le système d’accueil bolonais et confirme la collaboration positive entre la Ville et les associations LGBTI pour renforcer les droits des personnes», se sont félicités les élus municipaux Luca Rizzo Nervo et Susanna Zaccaria.
Berlin dispose depuis cet été d’une structure associative destinée aux requérants LGBT. Il s’agit en priorité de protéger ces personnes contre des phénomènes de harcèlement et de violences dans les foyers de la capitale allemande. Des projets existent dans d’autres pays européens, en Suisse notamment avec la Regenbogenhaus de Zurich. A Genève, la plateforme Asile LGBT de la Coordination Asile.ge planche également sur l’amélioration de l’accueil des réfugiés, notamment autour de la question du logement.

Le grand chancelier de l’Ordre de Malte renvoyé pour des préservatifs

pape francoisL’Allemand Albrecht von Boeselager, grand chancelier de l’Ordre de Malte depuis 2014, a été démis de ses fonctions le 8 décembre pour avoir toléré la distribution de préservatifs à des personnes à risque de contracter le virus du sida, selon des médias catholiques.
L’Ordre souverain de Malte a jugé « inacceptable » une enquête diligentée par le pape après le renvoi d’un haut gradé de l’ordre, soulignant dans un communiqué qu’il s’agissait d’une décision purement « interne ».
Le pape François avait nommé une commission de cinq membres éminents pour éclaircir l’affaire. « Le remplacement de l’ancien grand chancelier est un acte de l’administration gouvernementale interne de l’Ordre souverain de Malte et, par conséquent, relève uniquement de sa compétence », a rétorqué l’institution dans un communiqué publié vendredi sur son site internet.
Le 6 décembre, le grand maître de l’Ordre, Fra’ Matthew Festing, avait convoqué Albrecht von Boeselager pour exiger « sa démission ».
L’Allemand, issu d’une grande famille ayant combattu Adolf Hitler, avait refusé, un acte qualifié de « déshonorant » par un ordre basé sur la stricte obéissance des « chevaliers » à leur supérieur. Le grand maître a envoyé une lettre au pape pour expliquer pourquoi « les suggestions faites par le Secrétariat d’Etat (tête du gouvernement du Vatican) n’était pas acceptables », précise encore son communiqué.
Le renvoi du responsable allemand avait été notifié en présence du cardinal américain Raymond Burke, représentant du pape à la tête de l’Ordre. Or cet ultra-conservateur, placé à ce poste honorifique pour être écarté du gouvernement du Vatican, défie ouvertement le pape sur un important texte sur les divorcés.
M. von Boeselager a expliqué dans un courriel à des amis qu’il avait été renvoyé parce qu’il serait « un catholique libéral », rapporte La Croix.

Bonnes fêtes à toutes et à tous

noel