USA : Trump libère la parole raciste, xénophobe et homophobe chez une partie des Américains

obamaTrump constitue son équiê . C’est une ligne dure qui se dégage. Première nomination : Jeff Sessions, prochain ministre de la Justice, c’est l’un des plus conservateurs élus du Congrès. Intransigeant sur l’immigration illégale, opposé à l’avortement et au mariage homosexuel, ses propos ouvertement racistes dans les années 80 le poursuivent encore aujourd’hui.
Autre poste stratégique, Michael Flynn, ce sera le « monsieur sécurité » de Donald Trump. Ancien directeur du renseignement militaire, connu pour ses positions radicales, sa cible numéro un reste l’islam, qu’il associe sans distinction au jihadisme. Son allié, la Russie de Poutine, avec qui il veut développer de meilleures relations.
Troisième gros portefeuille pour l’ultra-conservateur Mike Pompeo, prochain directeur de la CIA. C’est un farouche opposant à l’Iran et à un accord sur le nucléaire.
Depuis la victoire de Donald Trump, l’intolérance et le harcèlement à l’encontre des minorités visées à longueur de campagne par le président élu augmente.
Le FBI a annoncé que les « actes de haine » avaient augmenté de 6 % entre 2014 et 2015, soulignant une hausse spectaculaire des incidents antimusulmans (+ 67 %).
À travers le pays, des slogans suprématistes sont apparus sur les murs d’écoles, de gymnases, de mosquées ou d’églises. « Trump nation. Whites only »
L’Amérique s’inquiète de la victoire du candidat républicain et de ses conséquences
Dimanche, dans leur premier discours dominical postélectoral, de nombreux responsables chrétiens ont défendu l’accueil et la protection des immigrés.
Des épingles à nourrice ont surgi au revers des vestes et des tee-shirts.
Ceux qui portent ces safety pins s’engagent à prendre la défense de personnes victimes de racisme, de sexisme, d’homophobie ou d’islamophobie. Dans une station du métro de New York, un artiste a installé la « Subway Therapy », une catharsis collective pour évacuer le stress ressenti depuis l’élection de Trump. Sur des Post-it multicolores, collés sur le mur de la station, des milliers de personnes écrivent un message d’amour, de peur ou d’espoir, promettent de « résister » ou d’agir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s