Belgique : Un candidat gay de « l’Amour est dans le pré »

maximLa huitième saison de « L’Amour est dans le pré » ne débutera qu’à la rentrée prochaine en Belgique  mais les dix agriculteurs de cette nouvelle édition vont  être présentés ce mardi (à 20h20 sur RTL-TVI).
Et, cette année, l’un des candidats, Maxim, est homosexuel. Ce n’est pas la première fois qu’un candidat gay apparaît au casting de « L’Amour est dans le pré » mais ce n’est pas habituel pour autant. Depuis la création de l’émission, en juin 2009, il n’y a eu qu’un précédent. C’était dans la troisième saison. Le candidat s’appelait Lionel Plaquette, fermier à Houyet.
Maxim (26 ans), lui, tient un manège dans le Brabant wallon. « On ne cherchait pas spécialement un candidat homosexuel », raconte Anne Franck, productrice de l’émission. « Les copains de Maxim avaient déjà déposé sa candidature il y a deux ou trois ans, sans préciser qu’il était gay. À l’époque, je le trouvais un peu jeune mais il était très beau garçon, il parlait très bien et son nom a continué à trotter dans ma tête. Je l’ai recontacté et il était célibataire. C’est un peu réducteur de dire qu’on le prend parce qu’il est gay donc. Mais, bien sûr, on aime amener de la nouveauté sur chaque saison.
En France, Guillaume, le premier agriculteur gay de « L’amour est dans le pré », avait décidé de mettre un terme à son aventure après les speed-datings.

Poster un commentaire

Classé dans TELE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.