Tunisie : un directeur de lycée refuse d’inscrire un enfant car il est trop efféminé

Ghazi-Mrabet-300x118Un directeur de lycée dans un quartier populaire de Tunis a refuser à des parents qui venaient inscrire leur enfant l’inscription du jeune homme car l’enfant de 14 ans est trop « efféminé »et donc serait homosexuel.
« Votre fils est efféminé. Je le connais dans le quartier depuis qu’il est enfant. Il est certainement homosexuel. Il risque d’influencer les autres élèves. Je ne veux pas d’homosexuels dans mon lycée. Je ne peux pas l’inscrire ».
L’avocat Ghazi Mrabet s’est indigné en partageant ce témoignage sur son profil. Les parents ont du se résoudre à aller l’inscrire dans un autre lycée.
L’homophobie bat son plein depuis quelques temps et de véritables campagnes anti-homosexuels voient régulièrement le jour sur les réseaux sociaux.
Rien ne bouge malgré cette violation évidente des droits humains. En 2016, en Tunisie, l’article 230 du code pénal condamne encore à 3 ans de prison pour sodomie.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.