Canada : l’armée promeut la diversité en tweetant une photo de deux hommes qui s’embrassent

L’armée canadienne fait sa promo sur son compte Twitter destiné au recrutement, en mettant à l’honneur la photo de deux hommes (dont un marin) s’embrassant.
Le tweet est accompagné d’un lien vers le site du ministère de la défense et les Forces armées Canadiennes où on peut lire :
« Les Forces (…) accueillent des candidats de tous les sexes, de toutes les religions, de toutes les ethnies et de toutes les orientations sexuelles. Tous les militaires travaillent ensemble en équipe et les Forces ne tolèrent aucune forme de discrimination. »
Au Canada, les personnes non-hétéros on le droit de rejoindre l’armée depuis 1992. Les personnes trans ont ce droit depuis 2010.
La tradition veut que le premier marin qui quitte son navire embrasse sa compagne devant tous les autres. Ce privilège s’obtient par tirage au sort ; récemment, c’est le matelot-chef Francis Legaré, qui après huit mois en mer, a eu le privilège d’embrasser son compagnon devant ses collègues . La Marine royale estime que ce baiser public entre ce marin et son compagnon est le premier de l’histoire du Canada.
Ces vingt dernières années, les Forces Canadiennes sont passées d’une organisation homophobe qui chasse activement les membres gay et lesbiens à l’un des leaders du combat pour l’ouverture d’esprit.
En France, les personnes homosexuelles n’ont jamais été légalement bannies de l’armée.

canada force armee

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.