La vidéo d’un lycéen pour inviter à se protéger du sida

Maxime Jouet, 17 ans, lycéen en terminale STL (Sciences et technologies de laboratoire) au lycée Louis-Armand à Poitiers, a tourné une vidéo “ Le VIH n’est pas faible ” pour inviter les jeunes à se protéger dans leurs rapports sexuels.
« Tout est parti de discussions à l’occasion de la semaine sur le sida, raconte-t-il. Depuis longtemps déjà, je souhaitais monter une vidéo. Il me restait à trouver un thème. Le sida ? On en parle, sans forcément être convaincu de sa dangerosité et de la nécessité de se protéger. »
Maxime en parle à un de ses copains, rédige un script qu’il dévoile à ses enseignants. « L’infirmière de l’établissement a tout de suite accroché. Les jeunes n’ont pas assez de connaissances sur le sida. Par exemple sur la nécessité d’attendre trois semaines pour faire le test après avoir eu une relation sexuelle. »
Le scénario rédigé, il a fallu trouver des acteurs. Un garçon, une fille et des figurants. « Au début, tout allait bien et puis beaucoup se sont décommandés. » Il lui faudra passer par un site de casting sur Internet.
Les vacances de Noël viennent de commencer. Le jeune homme s’adresse au maire des Roches-Prémarie, où il habite, pour avoir l’autorisation d’utiliser la salle municipale. Le tournage a duré deux jours avec un appareil photo. Lors d’une soirée entre copains, une fille « Salomé » boit beaucoup. Un garçon, tout aussi alcoolisé, la retrouve dans sa chambre et lui propose d’avoir un rapport sexuel protégé. Refus de la jeune fille : « Le préservatif c’est pour les faibles. » Trois semaines plus tard, le verdict tombe : elle est atteinte du sida. D’où le titre de la vidéo.
« Le VIH, lui, n’est pas faible, réagit Maxime. Il ne faut pas prendre le sida à la légère. » Il ajoute : « Si j’ai tourné la vidéo, c’est pour enclencher le débat entre les jeunes et leurs parents. La question du sexe est taboue dans les familles. Le fait de tourner une vidéo et de la regarder ensemble, peut susciter un échange. »
« Le VIH n’est pas faible » a été posté sur un premier site, puis sur YouTube, mardi dernier. Quarante-huit heures plus tard, la vidéo avait été partagée 500 fois avec des commentaires parfois enthousiastes : « Tu as de l’avenir, continue dans cette voie ! » écrit une internaute. Un autre : « On sent plein de bonnes intentions et surtout des idées visuelles précises : caméra à l’épaule, peu de lumière, rythme du montage. Bravo. » Un troisième : « Vous faites dans le cliché. Jeune, conduire, alcool, musique à outrance, sexe, c’est vu et revu. » Un échange sur le Net s’est instauré entre Maxime et ce troisième internaute. source : lanouvellerepublique.fr

Poster un commentaire

4 janvier 2016 · 19 h 01 min

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.