Archives Mensuelles: décembre 2015

Florent Manaudou « Champion des champions » de L’Equipe chez les hommes et Pauline Ferrand-Prévot chez les femmes

florent manaudou et frederick bousquetFlorent Manaudou, triple médaillé d’or aux Mondiaux de natation cette année, a été désigné « Champion des champions France 2015 » par L’Equipe.
« Les trois travaux du colosse », titre me quotidien sportif en page intérieure pour évoquer les sacres de Manaudou, 25 ans, sur 50m libre, 50 m papillon et 4×100 m libre en août à Kazan (Russie).
Il succède au palmarès au perchiste Renaud Lavillenie.
Le champion olympique du 50 m libre à Londres devance au classement l’équipe de France masculine de volley-ball, victorieuse de la Ligue mondiale et championne d’Europe, et le judoka Teddy Riner, octuple (record absolu) champion du monde des lourds.
Chez les dames, Pauline Ferrand-Prevot, 23 ans, se succède à elle-même avec deux titres mondiaux glanés en cyclo-cross et VTT.
Le classement est établi à l’issue d’un vote secret des journalistes de L’Equipe qui établissent une liste des cinq sportifs de l’année

USA: Une femme militaire américaine homosexuelle tuée en Afghanistan

adrianna23n-1-web

Une femme militaire américaine tuée lundi en Afghanistan symbolisait l’intégration des homosexuels dans l’armée américaine, cinq ans après la décision de l’administration de les autoriser à servir sans se cacher.
Tuée dans un attentat à la moto piégée près de Kaboul, le major Adrianna Vorderbruggen, 36 ans, s’était engagée dans le combat qui a mené en 2010 à la fin du principe imposant aux militaires américains homosexuels de ne rien dire de leur vie, le « don’t ask, don’t tell » (ne rien demander, ne rien dire), selon la presse américaine.
En 2012, un peu plus d’un an après la fin du « don’t ask, don’t tell », elle avait pu épouser sa compagne Heather avec qui elle vivait jusqu’alors discrètement, et avec qui elle a un fils, Jason, qui a aujourd’hui quatre ans.
« Elle et sa famille étaient très fières de faire partie de la communauté militaire », a indiqué la MPFC (Military partners and families coalition), une association de soutien aux familles de militaires LGBT dans laquelle elle était engagée. « Amicale », « décontractée », « très bonne athlète », Adrianna Vorderbruggen était « aussi et surtout une mère formidable », selon la MPFC. « Aujourd’hui, les familles comme celles du major Vorderbruggen ne vivent plus dans l’ombre », a souligné la MPFC.
La reconnaissance de son mariage par l’armée permet « d’étendre à sa famille les mêmes droits et protection qu’à toutes les familles militaires », a souligné l’association.
Le major Vorderbruggen a été tuée avec cinq autres militaires américains lors d’une patrouille près de la base de Bagram, au nord de Kaboul, la plus grande base américaine en Afghanistan. Elle et trois autres des soldats tués étaient membres du service d’enquête criminelle et de contre-espionnage de l’US Air force (OSI), dont les membres participent à la protection des bases américaines dans le monde.
Les deux autres militaires tués étaient des membres de la Garde nationale aérienne de New York, une force de réservistes. L’un d’entre eux, Joseph Lemm, 45 ans, était un policier de New York.
Le maire de la ville Bill de Blasio et le chef de la police de New York Bill Bratton lui ont rendu hommage lundi. Les corps des six victimes devaient être rapatriés mercredi après-midi sur la base aérienne de New Castle, dans le Delaware (est des Etats-Unis), en présence du ministre de la Défense Ashton Carter, selon l’US Air Force.
 source: E-llico.com

Italie : L’adoption d’un enfant par la compagne de sa mère confirmée en appel

Une cour d’appel italienne a confirmé l’adoption d’une petite fille par la compagne de sa mère biologique a annoncé l’association Famiglie arcobaleno (familles arc-en-ciel).
Cette décision fait suite à « plusieurs décisions concordant toutes avec la reconnaissance du droit primaire de nos enfants à se voir reconnaître en droit les deux mamans ou les deux papas qui les élèvent », a salué dans un communiqué Marinella Grassadonia, présidente de l’association.
Membres de Famiglie arcobaleno, les deux mères, mariées à l’étranger, vivent à Rome depuis 2003. L’une des deux a conçu la fillette par insémination artificielle à l’étranger et en août 2014, le tribunal des mineurs de la capitale avait autorisé l’autre à adopter l’enfant, mais le parquet avait déposé un recours.
En première instance comme en appel, les juges ont appliqué une disposition du droit italien sur l’adoption visant à préserver « l’intérêt supérieur et prééminent de l’enfant à maintenir un rapport d’affection et de cohabitation déjà consolidé dans le temps », selon l’avocate du couple citée par la presse.
Depuis la décision de 2014, plusieurs tribunaux italiens ont autorisé des adoptions similaires, ou reconnu des liens validés à l’étranger. Un tribunal turinois a ainsi reconnu en janvier qu’une femme mariée puis divorcée en Espagne était autant que son ex-compagne la mère de l’enfant biologique de cette dernière.

USA: une série sur les droits LGBT pour Gus Van Sant

Stonewall

7 ans après Harvey Milk avec Sean Penn, retraçant les dernières années de la vie du premier homme politique américain ouvertement gay à être élu à des fonctions officielles, Gus Van Sant va retrouver l’équipe du film pour une mini-série.
La chaine ABC a en effet donné son feu vert pour When We Rise, mini-série en projet depuis plus de deux ans. Gus Van Sant devrait en réaliser le pilote de deux heures, en plus de la produire. Elle sera écrite par le scénariste d’Harvey Milk, Dustin Lance Black.
When We Rise se présente comme une chronique des luttes personnelles et politiques, les revers et les triomphes, d’hommes et de femmes militants pour les droits LGBT, et plus largement sur l’histoire du mouvement des droits des homosexuels, avec pour point de départ les émeutes de Stonewall en 1969.

Norvège : un vaccin contre le VIH développé par une entreprise

vihL’entreprise norvégienne de biotechnologies Bionor, qui développe un vaccin contre le VIH, a annoncé de premiers résultats encourageants dans le cadre d’un traitement qui vise à déloger puis éliminer le virus chez les séropositifs.
Actuellement, les traitements antirétroviraux permettent de garder le contrôle du virus chez les patients séropositifs, mais sans les en débarrasser définitivement.
Le VIH reste dans le corps de personnes traitées, sous forme dormante, mais réapparait dès l’arrêt des traitements.
Ce réservoir de virus dormant, difficile à atteindre, est l’un des plus grands obstacles à l’élaboration d’un traitement permettant d’assurer une guérison certaine.
L’expérience menée par Bionor à l’université d’Aarhus au Danemark sur 20 patients séropositifs a permis de déloger le virus dormant du réservoir grâce à la romidepsine, un anti-cancéreux, puis de l’éliminer partiellement.
Chaque patient avait été préalablement vacciné avec Vacc-4x, que Bionor développe.
« Après l’activation du virus, qui normalement devrait déboucher sur la détection du virus dans le sang, Vacc-4x a garanti l’élimination des cellules produisant le virus, maintenant un niveau indétectable ou très bas de virus dans le sang de 15 des 17 patients » qui ont participé au programme jusqu’à la fin de l’expérience, a indiqué M. Fischer Ravn.
« Réveiller » le virus dormant, le déloger et l’éliminer (« kick and kill ») est une stratégie prometteuse pour débarrasser les patients du VIH mais les tests menés par Bionor n’ont pas été validés et publiés par une revue scientifique.
source: E-llico.com

Grèce : Le parlement approuve une union civile pour les homosexuels

greceLe parlement grec a approuvé un projet de loi donnant le droit à l’union civile aux couples de même sexe, malgré une forte opposition de l’influente Eglise orthodoxe.
Le texte a été approuvé par 193 députés sur les 249 qui étaient présents, et 56 députés ont voté contre.
Le texte a été approuvé par Syriza, le parti de gauche radicale, et par quatre autres formations. Mais le parti nationaliste des Grecs indépendants (ANEL), qui fait partie de la coalition gouvernementale dirigée par M. Tsipras, a voté contre.
La nouvelle loi résout les questions de propriété et d’héritage mais ne contient pas de dispositions relatives à l’adoption d’enfants par les couples de même sexe.
Amnesty International a salué un vote « historique », tout en soulignant que les homosexuels restent sujet à l’hostilité en Grèce. « Malgré ce premier pas, les lesbiennes, les gays, les bisexuels, les transgenres et les intersexes (LGBTI) vivent toujours en Grèce dans un climat d’hostilité dont les autorités ne les protègent pas de manière adéquate », a déclaré Gauri van Gulik, directeur adjoint d’Amnesty International pour l’Europe et l’Asie centrale.
« Les agressions physiques deviennent plus fréquentes, les discours de haine sont courants et ne rencontrent pas d’opposition des autorités », a dit Gauri van Gulik.
La Grèce a été condamnée pour discrimination contre les homosexuels par la Cour européenne des droits de l’homme en 2013, après que les couples de même sexe eurent été explicitement exclus en 2008 d’une précédente loi sur les unions civiles.

Grece : Un Evêque s’en prend aux droits civils des homosexuels

SéraphimMgr Seraphim de Pirée, Evêque Orthodoxe grecque, a blâmé le « monstre sioniste », à propos de la nouvelle loi qui étend les droits civils des couples homosexuels en Grèce.
 Mgr Seraphim a déclaré que la loi sur la cohabitation des homosexuels est le résultat d’une « guerre constante contre la vraie foi menée par le monstre sioniste international », dont il dit qu’il contrôle le gouvernement grec.
 Dans un communiqué, l’évêque menace également de rompre les relations avec tous les députés grecs qui auront soutenu la loi, déclarant qu’elle subvertit la sexualité humaine et détruit la cellule familiale traditionnelle. Selon cette loi, les couples homosexuels, qui signent un pacte civil, recevront le même statut fiscal que les couples hétérosexuels mariés.
 Alors que cette loi est très impopulaire en Grèce, le Parlement pourrait affronter des sanctions de la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour discrimination, s’il ne se plie pas aux standards de l’Union Européenne.
Le métropolite Séraphim (Mentzelopoulos) du Pirée, est né en 1956 à Athènes. En 2009, le métropolite Séraphin était l’un des six évêques qui ont signé le manifeste « une confession de foi contre l’œcuménisme ». En 2010, il demande à la reine Elizabeth II d’enlever à Elton John son titre de chevalier pour « avoir proféré des blasphèmes ». Le métropole a envoyé une lettre à la reine Elizabeth II et à l’ambassadeur britannique en Grèce après qu’Elton John a dit que le Christ était homosexuel. En Décembre 2010, il a fait des remarques fortement antisémites dans une interview télévisée.Il a déclaré en 2014 que « la conscience universelle au cours des siècles reconnait comme un comportement normal les relations entre un homme et une femme. »
Pour lui tout autre type de relation était « une aberration contre nature jamais observée, pas même chez les animaux. » « pour les Pères de l’Église, l’homosexualité est le péché le plus sale et le plus répugnant » et que tout soutien à l’homosexualité constitue un « grave manque de respect à l’égard de Dieu » avait il ajouté.

Caraibe : l’enjeu du tourisme gay

mecs caraibes

Lu sur Martinique.la1ere.fr
Dans plusieurs îles et au sein des organisations professionnelles du tourisme, des voix s’élèvent pour demander une ouverture vers ce marché LGBT dit « à fort potentiel ».
Le débat est posé au sein de la CTO, la Caribbean Tourism Organization : prospecter à des fins commerciales le très juteux marché du tourisme gay. Mais la question est sensible dans les pays de la Caraïbe très majoritairement hostiles aux homosexuels.
Dans beaucoup d’îles, l’homosexualité est considérée comme un crime. Ceux qui s’y adonnent sont passibles de prison. C’est le cas dans au moins onze pays de la région que sont la Jamaïque, la Dominique, la Barbade, le Guyana, Trinidad-et-Tobago, Sainte-Lucie, Antigua-et-Barbuda, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Grenade, Saint-Kitts-et-Nevis et le Bélize.
Pour ces pays qui vivent majoritairement du tourisme, accepter une clientèle gay est un véritable enjeu de société. Les marchés émetteurs, principalement nord-américains, prospectent ces destinations de rêve. Les agences spécialisées dans la clientèle LGBT sont de plus en plus nombreuses.
Un choix difficile pour les populations de ces îles
En faisant le choix de développer cette niche à fort potentiel économique, les autorités des pays de la Caraïbe risquent d’avoir des difficultés à faire accepter à leur population cette nouvelle clientèle. On se souvient de l’émoi causé par l’exhibitionnisme d’un couple homosexuel à Roseau, capitale de la Dominique, à l’escale de la croisière gay à laquelle ils participaient.
Les défenseurs d’une ouverture vers ce marché avancent les chiffres générés par la clientèle gay, souvent aisée, et dont les dépenses estimées sont supérieures à celles des autres touristes.
Mais quelque soit l’attractivité de cette nouvelle clientèle potentielle, pour l’instant seuls les pays qui reconnaissent le mariage homosexuel ont développé le créneau du « mariage gay au soleil ». C’est le cas des Antilles Néerlandaises, sous législation des Pays-Bas, et des Îles Vierges américaines.

Nantes : le TGI ordonne la transcription à l’état-civil de jumelles nées de mère porteuse à l’étranger

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Nantes a ordonné le 3 décembre la transcription à l’état-civil des actes de naissance
de jumelles nées par gestation pour autrui (GPA) aux Etats-Unis, a-t-on appris mardi auprès de l’avocate de la famille, confirmant une information du Figaro.
Le couple se bat depuis quinze ans pour être les parents légaux de leurs jumelles nées le 25 octobre 2000 en Californie d’une mère porteuse américaine.PMA
L’avocate avait saisi en référé (procédure d’urgence) le TGI de Nantes – compétent en matière d’état-civil pour toute la France, du fait de la présence dans cette ville du service national qui lui est dédié – après le refus du parquet d’exécuter « spontanément » un arrêt rendu le 26 juin 2014 par la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), a-t-elle indiqué.
La Cour, qui avait notamment été saisie par les époux Mennesson, avait condamné la France pour son refus de reconnaître la filiation des enfants nés de mère porteuse à l’étranger, estimant que ce refus des autorités portait atteinte à « l’identité » des enfants et qu’interdire un lien de filiation était « contraire » à la convention européenne des droits de l’Homme.
« Les Mennesson avaient gagné devant la cour européenne, mais n’avaient toujours pas l’exécution de l’arrêt », d’où cette saisine en référé, a souligné l’avocate de la famille.
Dans son ordonnance, rendue le 3 décembre, le juge dit qu’il n’y a « pas de difficulté sérieuse pour exécuter l’arrêt », et reconnaît « la filiation avec la mère d’intention, parce qu’elle constitue non pas une réalité biologique, mais une réalité juridique car elle est conforme au droit américain, et c’est le droit américain qui s’applique, comme on le ferait pour une adoption », a précisé Me Roques.
La gestation pour autrui reste totalement interdite en France mais pour l’avocate, « ce n’est pas le débat ». « A partir du moment où la France est signataire d’une convention européenne, si on est condamné, on s’exécute », et le juge n’a fait qu’obéir à la loi, a lancé l’avocate.

USA: les homosexuels pourront donner leur sang à la condition d’une abstinence sexuelle pendant un an avant tout don

sang-gayLes États-Unis ont supprimé lundi l’interdiction faite aux hommes homosexuels de donner leur sang, en la remplaçant par l’obligation d’une abstinence sexuelle pendant un an avant tout don.
Cette décision, prise par l’Agence américaine des médicaments et de l’alimentation (FDA), intervient dans la foulée de décisions similaires en France, en Australie et au Japon.
Cette mesure met fin à une interdiction prononcée aux États-Unis en 1983, au début de l’épidémie de sida, quand les experts avaient peur que cette maladie encore inconnue ne contamine les réserves de sang.
«Les données scientifiques les plus précises dont nous disposons justifient cette période d’attente de 12 mois aux États-Unis», a commenté Peter Marks, le directeur adjoint du centre de recherche de la FDA.
Pour arriver à cette décision, la FDA a expliqué «avoir pris en considération plusieurs données récentes, des études sur l’épidémiologie et les rapports d’autres pays ayant changé leur politique sur le don du sang des homosexuels».
L’interdiction de donner son sang continuera cependant de s’appliquer aux travailleurs du sexe et aux personnes qui s’injectent de la drogue, ainsi qu’aux hémophiles, a précisé la FDA dans un communiqué.
Les personnes atteintes d’hémophilie ou d’autres troubles de la coagulation ne peuvent pas donner leur sang «à cause du danger que peuvent représenter les aiguilles utilisées», a expliqué la FDA.
Cette décision s’est attiré les foudres de certains défenseurs des droits des homosexuels, qui ont argué qu’elle perpétuait les préjugés pernicieux associés au VIH.
«Même si l’on peut dire qu’une interdiction de 12 mois vaut mieux qu’une interdiction à vie, cette nouvelle politique est toujours discriminatoire et ne correspond pas à la réalité du dépistage du VIH de nos jours», a réagi Dan Bruner, un des responsables de la clinique Whitman-Walker Health.
Cette clinique réclame qu’une période d’attente de 30 jours soit mise en place «étant donné qu’avec la technologie dont nous disposons, une infection par le VIH peut être dépistée quelques semaines après que le donneur a été exposé au virus», a expliqué Dan Bruner.