Lahcen Haddad, ministre marocain du tourisme :le débat sur l’homosexualité n’a pas encore été ouvert de façon formelle

metronewDe passage à Paris pour participer au salon Top Resa et promouvoir les voyages vers son pays, le ministre marocain du Tourisme, Lahcen Haddad, a répondu aux questions de metronews.
 Le pays a été traversé ces derniers mois par de vifs débats sur la question de la dépénalisation l’homosexualité. Peut-on y voir le signe d’une évolution de la société, ou au contraire d’une montée en puissance des forces conservatrices ?
 Il y a aujourd’hui un basculement des sociétés entre le libéralisme et le conservatisme. Vous le voyez ailleurs, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Le Maroc a basculé dans un certain conservatisme et il faut le prendre en considération quand on entame des débats sur ce genre de questions. Au Maroc, ce débat existe, mais il n’a pas encore été ouvert de façon formelle.
 Faudrait-il le faire selon vous ?
 Je ne crois pas que nous y soyons suffisamment préparés. Sur la question que vous avez évoquée comme sur d’autres, il faut prendre en considération l’évolution de la société marocaine et attendre le moment opportun pour le faire. Le Maroc a toujours su utiliser son intelligence collective pour trouver des solutions : diviser, ce n’est pas notre façon de faire. Nous préférons chercher un juste milieu entre les positions parfois fondamentalement opposées. C’est ce que nous faisons actuellement en ouvrant un débat sur le code pénal.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.