Archives Mensuelles: décembre 2014

Ecosse : Malcolm Brown et Joe Schofield, Susan Douglas-Scott et Gerrie Douglas-Scotles, premiers mariés de même sexe

La loi sur l’ouverture du mariage est entré en vigueur le 16 décembre. Après l’habituel délai de 15 jours prévu par les textes pour publier les bans, les premiers mariages de même sexe ont eu lieu ce 31 décembre 2014.
Les 2 premiers couples à se marier aujourd’hui étaient Joe Schofield et Malcolm Brown, tous deux agés de 42 ans, qui  se sont unis dans une cérémonie humaniste à 00h01 minutes à Glasgow et Susan et Gerrie Douglas-Scott, 54 et 59 respectivement, marié en même temps dans une cérémonie civile dans un lieu privé, également à Glasgow. Suzan et Gerrie sont ensemble depuis 18 ans, elles avaient déjà conclu un partenariat civil  en 2006 et ont cinq enfants
Le mariage de Joe Schofield et Malcilm Brown est le premier mariage homosexuel Humaniste à être reconnu au Royaume-Uni.
En Ecosse vous pouvez vous marier pratiquement où vous voulez. Dans une église ou dans un bureau d’état civil, dans un château , sur une plage …
Vous pouvez vous marier en Ecosse soit – lors d’une cérémonie religieuse, lors d’une cérémonie civile ou lors d’une cérémonie humaniste:
Un mariage religieux, qui peut avoir lieu où vous voulez, ne peut être célébré que par un pasteur, homme d’église, prêtre ou toute autre personne autorisée à le faire selon l’Acte de Mariage de 1977 (Ecosse).
Un mariage civil, qui peut avoir lieu dans un salon du bureau d’Etat civil ou dans tout autre lieu sur lequel les deux partis se sont mis d’accord, ne peut être célébré que par un officier d’Etat-Civil ayant l’autorisation du Directeur de l’Etat-Civil dans ce but. Vous pouvez obtenir une liste des endroits approuvés dans le secteur où vous souhaitez vous marier auprès du bureau d’Etat-Civil de ce secteur.
Les mariages humanistes peuvent maintenant avoir lieu en Ecosse. Les mariages humanistes peuvent être célébrés par un officiant de mariage de la Société Humaniste – autorisé par le Directeur de l’Etat Civil d’Ecosse – sont entièrement légaux. 

Same-sex weddings in Scotland  scotland_marriage

USA : la lettre d’adieu d’une jeune trans de 17 ans avant son suicide

Leelah -né Joshua- Alcorn avait 17 ans et vivait à Kings Mills, Ohio (États-Unis). Elle est morte à 02h20 dimanche 28 décembre, écrasée par un camion pas très loin de la maison familliale.
 Sa mère, Carla Alcorn, a écrit sur Facebook : «Mon doux fils de 16 ans, Joshua Ryan Alcorn, est allé au ciel ce matin. Il était sorti pour une promenade matinale et a été heurté par un camion. »
 Mais Leelah avait prémédité son geste. Leelah était une jeune trans âgée de 17 ans. Quelques heures plus tard, un message programmé à l’avance a été publié sur son tumblr. Elle y raconte son histoire et pourquoi elle a choisi de se donner la mort en se jetant sous les roues d’un semi-remorque :
 «Si vous lisez ceci, cela signifie que je me suis suicidée et que je n’ai donc pas pu supprimer cette publication avant sa diffusion. S’il vous plaît, ne soyez pas tristes, tout est pour le mieux. La vie que j’aurais vécue ne valait pas la peine d’être vécue… car je suis transgenre. Je pourrais raconter en détail pourquoi je vois les choses ainsi, mais cette note est probablement déjà assez longue comme ça. En quelques mots, j’ai le sentiment d’être une fille prise au piège dans un corps de garçon et je ressens cela depuis mes 4 ans. Je n’ai jamais su qu’il y avait un mot pour exprimer ce sentiment, ni qu’il était possible pour un garçon de devenir une fille, alors je ne l’ai jamais dit à qui que ce soit et j’ai simplement continué à faire ce que font traditionnellement tous les garçons pour essayer de rentrer dans le moule.»
 «J’avais 14 ans quand j’ai appris ce que signifie le mot transgenre et j’ai crié de joie. Après 10 années de confusion, j’ai enfin compris qui j’étais. Je l’ai immédiatement dit à ma mère et elle a très mal réagi, me disant que ce n’était qu’une phase, que je ne serais jamais vraiment une fille, que Dieu ne fait pas d’erreur et que j’avais tort. Si vous êtes parent et que vous lisez cela, ne dites jamais rien de tel à vos enfants. Même si vous êtes chrétien.ne ou que vous êtes contre les personnes transgenres, ne dites jamais ça à personne, particulièrement à votre enfant. Cela ne fera que les pousser à se haïr. C’est exactement ce qui s’est passé pour moi.»
 «Ma mère m’a emmenée chez un thérapeute, mais elle ne m’emmenait que chez des thérapeutes chrétiens donc je n’ai jamais pu bénéficier de la thérapie qui m’aurait permis de guérir de ma dépression. Il y a juste eu de plus en plus de chrétiens me disant que j’étais égoïste et que j’avais tort et que je devais demander de l’aide à Dieu.»
 «L’année de mes 16 ans, je me suis rendu compte que mes parents ne me comprendraient jamais et que je devrais attendre jusqu’à mes 18 ans pour commencer le moindre processus de transition, ce qui m’a brisé le cœur. Plus on attend, plus la transition est difficile. Je me suis sentie désespérée, j’ai eu l’impression que je ressemblerais à un homme travesti jusqu’à la fin de ma vie. Pour mon 16e anniversaire, quand mes parents ont refusé de donner leur consentement pour que je commence ma transition, j’ai pleuré jusqu’à ce que je finisse par m’endormir.»
 «J’ai commencé à me comporter en mode “je vous emmerde” avec mes parents et je suis sortie du placard en tant que gay à l’école, en pensant que cela faciliterait peut-être mon coming-out trans’ qui représenterait un choc moindre. Même si la réaction de mes amis a été positive, mes parents étaient énervés. Ils ont eu l’impression que je m’attaquais à leur image et que je cherchais à les embarrasser. Ils voulaient que je sois leur parfait petit garçon chrétien hétérosexuel, et c’est clairement quelque chose que je ne voulais pas.»
 «Alors ils ne m’ont pas permis de retourner à l’école, ils ont pris mon ordinateur portable et mon téléphone et m’ont interdit d’utiliser le moindre réseau social, ce qui m’a complètement isolée de mes amis. C’est probablement la partie de ma vie pendant laquelle j’ai été la plus déprimée et je suis surprise de ne pas m’être suicidée. J’ai été complètement seule pendant cinq mois. Pas d’amis, pas de soutien, pas d’amour. Juste la déception de mes parents et la cruauté de ma solitude.»
 «À la fin de l’année scolaire, mes parents ont finalement changé d’avis et m’ont rendu mon téléphone et m’ont permis de retourner sur les réseaux sociaux. J’étais excitée, j’allais enfin pouvoir retrouver mes amis. Tous s’extasiaient de me revoir et de me parler, mais seulement au début. Mes amis ont finalement réalisé que je ne représentais rien à leurs yeux, et je me suis sentie encore plus seule qu’avant. Les seuls amis que je pensais avoir ne m’aimaient que parce qu’ils me voyaient cinq fois par semaine.»
 «Après un été passé à n’avoir presque aucun ami et le fardeau de devoir réfléchir à l’université, d’économiser de l’argent pour partir, d’avoir toujours de bonnes notes, d’aller à l’église chaque semaine et de me sentir comme une merde parce que tout le monde là-bas était contre tout ce pour quoi je vis, j’ai décidé que j’en ai eu assez. Je ne réussirai jamais à faire une transition, même une fois partie. Je ne serai jamais heureuse de mon apparence. Je n’aurai jamais assez d’amis pour me combler. Soit je vis le reste de ma vie comme un pauvre homme qui rêve d’être une femme, soit je vis ma vie comme une femme seule qui se hait. Pas possible de gagner. Pas d’échappatoire. Je suis déjà assez triste, je n’ai pas besoin que ma vie le soit plus encore. Les gens disent “ça ira mieux”, mais dans mon cas ce n’est pas vrai. Ça empire. Chaque jour, je vais de pire en pire.»
 «Voilà l’essentiel, voilà pourquoi j’ai envie de me suicider. Désolée si cela ne vous paraît pas être une raison valable, ça l’est pour moi. Concernant mon testament, je veux que l’intégralité de ce que je possède légalement soit vendu et que cet argent en plus de mon argent à la banque soit donné à des associations de défense des trans’ et à des groupes de soutien, peu m’importe lesquels. Je ne reposerai en paix que si un jour les personnes transgenres ne sont plus traitées comme je l’ai été, que si elles sont traitées comme des êtres humains, avec des sentiments reconnus et des droits humains. On doit enseigner le genre à l’école, et le plus tôt est le mieux. Il faut que ma mort ait un sens. Ma mort doit être comptée parmi les personnes transgenres qui se suicident chaque année. Je veux que quelqu’un regarde ce chiffre, se dise “bordel” et change les choses. Changez la société. S’il vous plaît.»   http://lazerprincess.tumblr.com/

Maroc: Réduction de peine pour deux homosexuels

homosexuality-in-IslamUn conseiller, membre de bureau communal de la commune Boukidane, province d’El Hoceima, âgé de 60 ans et un jeune de 21 ans, étudiant de la région d’Imzouren (18 Km au sud d’Al Hoceima), tous deux homosexuels, ont été condamnés par la chambre correctionnelle près le tribunal de 1ère instance d’El Hoceima, à 3 ans de prison ferme assortie d’une amende de 1000 dh.
Les deux homosexuels ont été arrêtés en flagrant délit, la nuit du samedi 13 décembre, en train de faire l’amour, à bord d’une voiture appartenant à la commune rurale, qui était stationnée dans un terrain vague jouxtant la route donnant sur l’aéroport Cherif Al Idrissi.
Le tribunal de la ville d’Al Hoceima vient de réduire la peine de prison de ces deux personnes poursuivies pour « homosexualité » .Ils ont vu leur peine réduite respectivement à un an et à six mois de prison ferme, selon le site du quotidien Akhbar Al-Yaoum.
Ils étaient poursuivis pour « homosexualité », « attentats à la pudeur » et « tentative de corruption »
Dans une déclaration à l’AFP, le secrétaire général de l’ARDH, Chakib Alkhayari, a estimé que ce jugement « même allégé reste sévère », estimant que le « pacte international relatif aux droits civils et politiques » considère la criminalisation de l’homosexualité comme une « forme de discrimination ».

Belgique: Mgr Bonny défendu par les Jeunes socialistes anversois

En septembre dernier, l’évêque d’Anvers,Mgr Bonny, avait déjà adressé une lettre au Vatican appelant l’Eglise à Johan Bonnyadopter une attitude plus ouverte à l’égard de l’homosexualité, de la fécondation in-vitro et des divorcés remariés.
Les propos de l’évêque d’Anvers ont provoqué la réaction de la section anversoise de l’Union des étudiants catholiques flamands. Le président de l’organisation étudiante est le fils du vice-Premier ministre Jan Jambon. L’Union des étudiants catholiques flamands d’Anvers estime qu’avec ses propos, l’évêque dépasse une limite :
« De cette manière, il laisse d’abord entendre que les homosexuels n’auraient ainsi pas leur place au sein de l’Eglise catholique. C’est manifestement incorrect. Chaque personne est appelée par Dieu à devenir membre de l’Eglise catholique. »
« Dieu désire que la sexualité se passe dans le cadre du mariage. De cette manière, l’objectif de la sexualité, la reproduction de l’homme, est la fondation d’une famille ».
« Il semble vouloir considérer les relations sexuelles se produisant en dehors du mariage comme n’étant pas des péchés ».« Cela a pour conséquence que tout le monde, homosexuels et personnes mariées, pourrait entretenir des relations sexuelles en dehors du mariage sans que cela soit considéré comme un péché par l’Eglise. »
Cette prise de position des étudiants catholiques a suscité la réaction des Jeunes socialistes anversois, qui ont dénoncé une « vision carrément angoissante » de l’homosexualité au sein de l’Eglise. Ils ont déposé une plainte auprès du Centre pour l’égalité des chances afin de condamner cette prise de position.

L’auteure de Brokeback Montain souhaiterait ne jamais avoir écrit la nouvelle à l’origine du film

brokeback moutainAnnie Proulx, auteur de la nouvelle « Brokeback Mountain » a affirmé qu’elle souhaiterait ne l’avoir jamais été écrite. Selon elle, le public du film n’a pas saisi le sens de la nouvelle publiée en 1997.
S’exprimant dans « Paris Review », elle a exprimé son mécontentement devant le battage médiatique et la controverse qui a eu lieu autour du film en question. Elle regrette une mauvaise lecture du sens de son œuvre par le public.
« Je souhaiterais ne jamais avoir écrit cette histoire. Ça a été la cause de tracas et de problèmes depuis que le film est sorti, affirme Annie Proulx. Avant le film, tout allait bien… Une grande partie de la population est encore indignée aujourd’hui. Mais ce ne est pas cela le problème. Je suis habituée à ce que des gens n’aiment pas ce que j’écris. Mais le problème est venu du film. Tant de gens ont mal compris l’histoire. Je pense qu’il est important de laisser des espaces dans une histoire pour que les lecteurs les remplissent à partir de leur propre expérience, mais malheureusement, le public touché par Brokeback s’est révélé dépourvu d’imagination. Et l’une des raisons de ce malentendu, ce est que beaucoup d’hommes ont décidé que l’histoire aurait d^avoir une fin heureuse … Ils ne peuvent pas supporter la façon dont elle se termine, poursuit-elle. Donc, ils réécrivent l’histoire, y compris avec toutes sortes de petits amis et de nouveaux amants et ainsi de suite après que Jack est tué. Et cela me désespère. Ils ne peuvent pas comprendre que l’histoire que j’ai écrite ne est pas celle de Jack et Ennis. Il se agit de l’homophobie; il se agit d’une situation sociale; il s’agit d’un lieu et d’un état d’esprit particulier et de la morale. Ils ne comprennent tout simplement pas… Je ne peux pas vous dire combien de courriers j’ai pu recevoir dansd le genre, ‘Oh, génial, si seulement j’avais eu l’idée de l’écrire de cette façon’. Et ils commencent tous de la même manière ‘Je ne suis pas gay, mais …?’. L’implication est que parce qu’ils sont des hommes ils comprennent beaucoup mieux que moi comment ces gens se seraient comportés. Et peut-être est-ce le cas. Mais ce ne est pas l’histoire que je ai écrite. Ce ne sont pas leurs personnages. Les personnages m’appartiennent à moi par la loi. Je ne ai pas eu le même genre de problème avec quoi que ce soit d’autre que je ai jamais écrit. Les gens ont vu comme une histoire de deux cow-boys. Mais, cela n’a jamais été l’histoire de deux cow-boy»  explique l’auteur.
Elle a écrit cette courte nouvelle en 1997, qui a été adaptée en 2005 au cinéma .

Allemagne: Un parlementaire demande l’ouverture des ambassades aux égyptiens gays persécutés

gay egypte

En 2001, au Caire, des dizaines de gays avaient été arrêtés pour «appartenance à une secte blasphémant l’islam».

Volker Beck, élu écologiste du Bundestag allemand, demande à son gouvernement de répondre activement à la chasse aux homosexuels menée par le régime militaire égyptien.
Dans une interview à la Deutsche Welle, Beck estime que le maréchal Al-Sissi tente de donner un gage « moral » à l’opinion conservatrice, après la mise hors-la-loi des Frères musulmans.
Le parlementaire Vert suggère d’ouvrir les représentations diplomatiques allemandes aux homosexuels en danger.
«Il faut rappeler à l’Egypte qu’elle est signataire de conventions de l’ONU, et qu’elle enfreint de manière massive les droits fondamentaux de ses citoyens avec de tels procès», estime Beck. Il suggère d’ouvrir ses représentations diplomatiques aux personnes en danger, notamment LGBT. «Dans le passé, de telles mesures ont été mises en œuvre pour tirer des gens de situations périlleuses et les exfiltrer, explique le député Vert. Les homosexuels peuvent seulement être envoyés en Europe ou aux Etats-Unis, puisque les pays voisins ne sont pas sûrs.»
« Dans le passé, de telles mesures ont été mises en œuvre pour tirer des gens de situations périlleuses et les exfiltrer, explique Beck. Les homosexuels peuvent seulement être envoyés en Europe ou aux Etats-Unis, puisque les pays voisins ne sont pas sûrs».
Volker Beck, un élu du Bundestag allemand, presse son gouvernement de répondre activement à la chasse aux homos menée par le régime militaire égyptien.

Drame de Nantes

virgileLa mort de Virgile Porcher souligne la contradiction du droit français qui interdit aux gays le don de sang, mais autorise le don d’organes
Virgile Porcher, 25 ans, mort sur le marché de Noël de Nantes la semaine dernière tué par un conducteur totalement ivre, a été renversé sous les yeux de son compagnon Gaëtan avec lequel il effectuait des courses.
Sur sa page Facebook, ce dernier lui a rendu un émouvant hommage. « Tu resteras à jamais l’amour de ma vie, écrit-il.
Les proches de Virgile Porcher ont décidé de donner ses organes. Une décision saluée de toute part, mais qui souligne d’autant plus une contradiction du droit français qui interdit aux gays de donner leur sang, mais autorise le don d’organes.
Pour le président de SOS homophobie Yohann Roszéwitch, la discrimination existant à l’encontre des gays et des bis pour le don de sang fait de Virgile Porcher un «héros de seconde zone».
Olivier Véran (PS)parle «d’incohérence» dans une tribune publiée sur Le Plus. «Continuer à écarter de manière systématique les homosexuels me semble relever davantage de la “facilité” que de la rigueur scientifique, argumente l’élu. Et répétons-le, le problème n’est pas l’orientation sexuelle mais les pratiques à risque. Des pratiques que l’on peut tout à fait retrouver chez des hétérosexuels. D’ailleurs, la moitié des poches de sang contaminées (repérées et détruites) provient de personnes hétérosexuelles, et pour un quart de donneuses.»

L’Eglise orthodoxe russe condamne l’UNICEF pour sa promotion de l’homosexualité

orthodoxeLa Commission sur la famille de l’Eglise orthodoxe russe, présidée par le Patriarche, a publié un communiqué cinglant où elle critique une déclaration de principe de l’Unicef appelant les Etats à protéger les droits LGBT parce que, dit-elle, c’est dans le « dans l’intérêt supérieur des enfants ». La commission renverse les rôles et affirme que « faire éduquer les enfants par des couples de même sexe est une grave violation des droits et de l’intérêt supérieur de l’enfant ».
La déclaration de l’Unicef reconnaît qu’ « il n’existe aucun accord international contraignant qui se penche spécifiquement sur la question de la discrimination sur le fondement de l’orientation ou l’identité sexuelle ». Par ailleurs, elle cite une opinion non contraignante de certains experts de l’Onu siégeant au comité sur les droits de l’enfant, chargé du suivi du respect de la Convention sur les droits de l’enfant, selon laquelle l’orientation et l’identité sexuelle devraient être élevées au même niveau que les catégories protégées contre la discrimination, comme par exemple les races, le sexe ou la religion.
L’Unicef invite les Etats à abroger leurs législations pénalisant la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs, ou qui interdisent l’association des personnes LGBT avec des mineurs, comme la nouvelle loi russe datant de l’année dernière. Elle les invite également à « rendre l’âge minimal de consentement aux relations sexuelles égal pour les relations hétérosexuelles et homosexuelles »

pub gay: LEAKED GAY TACO BEL

Une vidéo intitulée «Leaked gay Taco Bell commercial» est apparue sur YouTube. Elle montre deux mecs consommant les produits de la marque Taco Bell, jouer au ballon , faire du cheval, se câliner sur une couverture de pique-nique et se marier .Taco Bell est une chaîne de restauration rapide américaine, leader mondial sur le secteur des restaurants à thème Tex-Mex. L’enseigne sert chaque semaine près de 35 millions de consommateurs dans le monde .
Cette pub semble semble être produite par des professionnels, et reprend les codes de toutes les pubs Taco Bell. Cette pub n’a pas encore été diffusée aux États-Unis. et pour cause : c’est un faux
Hier, 27 décembre, un porte-parole de Taco Bell a affirmé que la compagnie n’était pas à l’origine de cette pub, mais qu’il l’aimait beaucoup.
« Nous ne avons pas créé cette annonce, mais nous pouvons voir les gens qui partagent vraiment la même passion (…) pour notre marque et notre petit-déjeuner comme nous le faisons. Bien que nous ne puissions pas fermer les yeux sur l’utilisation non autorisée de notre propriété intellectuelle, nous sommes impressionnés par leur travail et serions ouvert à une rencontre avec eux.»

Hommages à Virgile, tué sur le marché de Noël de Nantes

virgile_Virgile Porcher, 25 ans, est mort sur le marché de Noël de Nantes, fauché la semaine dernière par un conducteur totalement ivre. Ce jeune homme, passionné de danse country, a été renversé sous les yeux de son compagnon. Ce 23 décembre, Virgile était simplement parti « acheter des chocolats » au marché de Noël de Nantes, en compagnie de son compagnon Gaëtan.
« On ne comprendra jamais. On pourra en vouloir autant qu’on veut, ça ne changera rien. Je ne veux pas en entendre parler. La justice fera ce qu’elle aura à faire, je ne pense pas à ça. Je pense à mon frère, je me concentre sur mon frère», raconte sa soeur
« De son vivant comme de son non vivant, il voulait toujours aider les autres. S’il avait la possibilité de le faire, il l’aurait toujours fait alors… le don d’organes, ça paraissait naturel», a déclaré la soeur.«Je crois qu’il y a six personnes qui vont pouvoir vivre »grâce à ses organes», a-t-elle ajouté.Virgile était « le meilleur des frères », raconte-t-elle. Il avait développé depuis plusieurs années une passion pour la danse country. « Sa passion a été transmise par ma mère. Il était excellent et autodidacte ». Virgile aurait dû participer au championnat du monde en Allemagne de danse country : « Il aurait gagné », estime Estelle.
Le garçon partageait cette passion avec son compagnon, Gaëtan, qui était avec lui au moment du drame. Sur sa page Facebook, ce dernier lui a rendu un émouvant hommage. « Tu resteras à jamais l’amour de ma vie, écrit-il. Mon amour pour toi dépassait l’univers, je ne t’oublierai jamais !!!! Et t’aimerai toute ma vie ».
en-mémoire-de-Virgile-PorcherLe jour de la mort de Virgile, le président de la République François Hollande avait salué depuis Saint-Pierre-et-Miquelon le geste de « fraternité » du jeune homme et de ses parents qui ont accepté le don d’organes.
Sa famille a créé, par ailleurs, une adresse e-mail afin de recueillir les messages destinés à Virgile et à sa famille : mercivirgile@gmail.com »

IN MEMORY of Virgile Porcher (Created by Guy Boulart) from WorldCDF Event Videos on Vimeo.