Archives mensuelles : septembre 2014

Belgrade La première Gay Pride depuis 2010 a eu lieu

Plusieurs centaines de personnes ont participé dimanche à Belgrade à la première Gay Pride en quatre ans.
Parti vers midi  du siège du gouvernement, elle s’est poursuivi sur environ deux kilomètres pour s’arrêter devant la mairie de Belgrade vers 14H00.
Des membres du gouvernement ont participé à la Gay Pride, dont Tanja Miscevic, négociateur en chef pour l’adhésion à l’UE et le ministre de la Culture, Ivan Tasovac. Le maire de Belgrade, Sinisa Mali, marchait lui aussi au milieu du cortège de même que nombre de diplomates occidentaux dont le chef de la délégation de l’UE à Belgrade, Michael Davenport. « Il s’agit du début d’une lutte efficace pour la protection des droits fondamentaux en Serbie, d’une lutte plus efficace contre la discrimination », a dit M. Davenport.
Dans le centre-ville, sur trois kilomètres à la ronde le trafic routier était interdit. Plusieurs milliers de gendarmes et policiers en tenue antiémeute, appuyés par des transports de troupes blindés, étaient présents à chaque coin de rue. Par endroits, ils étaient alignés en travers des grands boulevards. Des hélicoptères de la police tournaient sans cesse au-dessus de la ville. Les piétons étaient tous fouillés. Pouvaient passer uniquement ceux habitant dans cette zone ou munis d’accréditations pour participer à la marche. Des groupes ultranationalistes et radicaux d’extrême droite avaient menacé de descendre dans la rue pour protester contre cet évènement. « Quiconque tente de provoquer des incidents sera puni particulièrement sévèrement », avait mis en garde le Premier ministre, Aleksandar Vucic. « Dans notre pays il y a des droits et des libertés qui sont garantis par la Constitution et nous les respectons », a-t-il dit dimanche à la presse depuis Tekija (est).
De son côté, le patriarche Irinej, chef de l’influente Église orthodoxe, majoritaire à plus de 80% dans ce pays de 7,1 millions d’habitants, a dénoncé la Gay Pride comme étant « immorale » et « imposée par le lobby homosexuel et leurs mentors d’Europe » occidentale. Il a également dressé un parallèle entre l’homosexualité, la pédophilie et l’inceste. Preuve de l’hostilité d’une bonne partie de la population à l’égard des homosexuels, il y a deux semaines, un militant allemand pour les droits des homosexuels a été hospitalisé pendant cinq jours après avoir été sévèrement battu à Belgrade. La victime venait de participer à une conférence sur les droits de la communauté LGBT. Lors du défilé de 2010, les violences provoquées par des extrémistes hostiles à la Gay Pride avaient fait plus de 150 blessés, des policiers pour la plupart, et provoqué des dégâts dont le coût avait été évalué à plus d’un million d’euros.source: E-llico.com

Poster un commentaire

Classé dans info

Marche des fiertés à Nancy: Deux militants d’extrême droite en garde à vue pour des menaces

Nancy- Deux individus ont été placés en garde à vue à Nancy, ils sont suspectés d’avoir délivré des menaces de mort lors de la nancy homophobiemarche des Fiertés le 31 mai dernier.
Ils ont été identifiées grâce à des photos et des vidéos prises lors de leur action et ont été placées en garde à vue puis présentées au parquet jeudi 25 septembre, indique l’association Équinoxe dans un communiqué. Celle-ci avait porté plainte pour menace de mort.
Les faits remontent au 31 mai 2014 lors de la marche des fiertés, six individus les visages dissimulés par des cagoules ou des casques s’étaient positionnés sur le parking aérien du centre commercial Saint-Sébastien côté place Charles III. Lors du passage du défilé, ils avaient allumé des fumigènes et déployé des banderoles sur lesquelles étaient inscrits des slogans hostiles aux homosexuels, le tout accompagné de menaces de mort..
Deux jours après, le local de l’association LGBT de Lorraine-Sud a été dégradé. Des autocollants portant la même croix celtique que celle qui apparaît sur la banderole, ainsi que l’adresse d’un site internet et le numéro de téléphone d’un groupe nationaliste ont signé l’acte.
Pour le président d’Équinoxe Jérémy Baudouin, il ne faisait alors aucun doute que le groupe Lorraine nationaliste était à l’origine des deux actions. Le site web du groupe d’extrême droite s’en faisait d’ailleurs l’écho .
Selon la Police, les deux mis en cause originaires de Nancy et Metz et âgés respectivement de 22 et 20 ans font partie d’un groupuscule d’extrême droite de nationalistes lorrains. Les deux individus, qui ont vu leur mesure de garde à vue prolongée, ont été présenté devant un magistrat.

Poster un commentaire

Classé dans info

Le photographe Nick Baker a photographié  neuf  athlètes Britanniques, et ils ont décidé de sortir un calendrier 2015 et un making-of qu’ils proposent à la vente sur le site de Ripped and Stripped. .
20% de la somme récoltée sera redistribuée entre l’Albert Kennedy Trust, qui aide des jeunes de 16 à 25 ans à la rue ou en difficulté, le Ballboys Testicular Cancer, qui sensibilise la population au cancer des testicules, et le MacMillan Cancer Support, qui vient en aide à des personnes vivant avec le cancer.

calendrier mecs nus

Poster un commentaire

28 septembre 2014 · 17 h 25 min

juste comme ça

jeune mec nu

Poster un commentaire

28 septembre 2014 · 6 h 59 min

L’Onu reconnaît les droits des LGBT parmi les droits humains

Par 25 voix contre 14, le Conseil des droits de l’homme a adopté une résolution présentée par le Chili, l’Uruguay et la Colombie.

« Dans une résolution adoptée hier, vendredi 26 septembre, par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu, l’organisation a décidé d’inclure la question de la protection des personnes LGBT contre les violences et les discriminations parmi les sujets dont elle se saisit. La résolution prend en compte le rapport sur les violences à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre qui avait été réalisé en 2011 après que le même organe de l’Onu a voté une première résolution sur cette question.[…] Il sera désormais plus aisé pour l’Onu de s’emparer des questions relatives aux personnes LGBT maintenant qu’elles relèvent officiellement de sa compétence.

La France faisait partie des pays qui ont voté en faveur de la résolution.Les pays qui ont voté pour: Argentine, Autriche, Brésil, Chili, Costa Rica, Cuba, République tchèque, Estonie, France, Allemagne, Irlande, Italie, Japon, Mexique, Monténégro, Pérou, Philippines, Corée du Sud, Roumanie, Afrique du Sud, Macédoine, Royaume-Uni, États-Unis, Venezuela et Viêt Nam.
Les pays qui ont voté contre: Algérie, Botswana, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Gabon, Indonésie, Kenya, Koweït, Maldives, Maroc, Pakistan, Russie, Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis.
Les pays qui se sont abstenus: Burkina Faso, Chine, Congo, Inde, Kazakhstan, Namibie, Sierra Leone.

Poster un commentaire

Classé dans info

Canada: un prof suspendu pour avoir collé la mention “Je suis gay” dans le dos d’un élève

Daniel Mark Ogloff enseignait la fabrication de métaux et la machinerie à l’école secondaire communautaire Aldergrove de Langley,01 en Colombie-Britannique. Il a fait une « blague » homophobe il y a un an. Il avait collé sur le dos d’un élève un morceau de ruban adhésif sur lequel on pouvait lire « je suis gay »
Il avait aussi permis à d’autres élèves de prendre des photos de l’étudiant, en plus de le laisser quitter la salle de classe sans savoir que le morceau de ruban était collé sur son dos. La commission de réglementation de l’enseignement de la Colombie-Britannique avait suspendu le permis d’enseignement de M. Ogloff pour deux semaines.
Il avait auparavant reçu des avertissements oraux de la part de la commission scolaire en raison de commentaires qu’il avait faits à des élèves de 7e année. L’enseignant avait également reçu une lettre d’avertissement pour des commentaires formulés devant des élèves de 12e année.
En novembre dernier, la commission scolaire avait suspendu Daniel Mark Ogloff sans solde, durant 10 semaines, pour conduite non professionnelle et irrespectueuse.
Depuis janvier, Daniel Mark Ogloff enseigne à l’école de Bassano, une ville du sud-est de l’Alberta. Cette nouvelle nomination provoque la colère des associations .
Le directeur du conseil scolaire de la région, a assuré que le personnel chargé de l’embauche n’était pas au courant de la farce.
Le ministère de l’Éducation de l’Alberta a indiqué, par voie de communiqué, qu’il se penchait sur ce cas. « Nous sommes engagés à fournir à chaque étudiant un endroit sécuritaire et respectueux pour apprendre », précise le ministère.

Poster un commentaire

Classé dans info

Chili : un projet de loi pour que l’homosexualité ne soit plus une faute grave en cas de divorce

Le député Chilien, Felipe Letelier, a déposé un projet de loi pour supprimer un article homophobe dans la Loi sur le mariage qui ajoute le «comportement homosexuel» comme motif de divorce en l’assimilant à une infraction
Felipe Letelier (PPD) a présenté au Congrès national un projet de loi visant à abroger l’article 54 de la Loi sur le mariage civil 19,947, qui considère comme motif de divorce à la «comportement homosexuel» et assimile les diverses orientations sexuelles a des infractions.
Le projet de loi, a le soutien du Mouvement pour l’intégration et la libération homosexuelle (MOVILH).
Cet article stipule que « le divorce peut être demandé en justice par l’un des époux si l’un des époux met en danger la vie de son conjoint ou en cas de mauvais traitements graves, d’abandon, de violation grave et persistante de l’obligation de cohabitation, de secours et de fidélité » sont dénoncés les crimes ou délits tels que : « l’abus d’alcool et de drogue et  les tentatives de prostituer l’autre conjoint ou les enfants » ainsi que le «comportement homosexuel» .
Un des effets du divorce par faute édicté en vertu de l’article 54 de la loi 19 947, n’est pas pas simplement la dissolution du mariage que le juge peut refuser mais aussi l’indemnité payable au conjoint et son montant peut être très élevé en cas de divorce par faute .

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, info, internationnal, mariage homosexuel

Suisse : L’Office fédéral de la justice refuse la paternité d’un enfant à deux hommes

Le Tribunal administratif fédéral (TAF) avait fait preuve de courage en août dernier en reconnaissant la paternité de deux hommes d’un enfant né par GPA en Californie
Liés par un partenariat enregistré, les deux hommes s’étaient heurtés au refus de l’Office d’état civil. Celui-ci n’avait pas voulu reconnaître les deux hommes comme pères de l’enfant, qui est né d’une mère porteuse après fécondation artificielle de l’ovule d’une donneuse anonyme avec le sperme de l’un des deux partenaires.
En août dernier, le Tribunal administratif fédéral (TAF) avait reconnu la paternité des deux hommes alors que la gestation pour autrui reste interdite en Suisse.
Les deux parents se prévalent d’un acte de naissance californien, qui se réfère à une décision judiciaire, selon laquelle la mère porteuse et son mari ne voulaient ni exercer leurs droits parentaux, ni assumer leurs responsabilités.
L’Office fédéral de la justice (OFJ) conteste le récent verdict reconnaissant à deux homosexuels la paternité d’un enfant né aux Etats-Unis d’une mère porteuse. Il a annoncé vendredi un recours au Tribunal fédéral (TF).
Recourant au Tribunal Fédéral, l’Office Fédéral de la Justice soutient que seul celui des partenaires qui a donné son sperme pour la conception de l’enfant et qui est donc le père biologique doit être inscrit dans le registre de l’état civil. De plus, l’Office demande que le nom de la mère porteuse et celui de son mari, qui était juridiquement le père lors de la naissance, soient aussi inscrits dans le registre, celui-ci devant mentionner qu’il y a eu don d’ovule.
L’OFJ rappelle que la Constitution fédérale garantit à toute personne le droit de connaître son ascendance. Le Tribunal Administratif Fédéral avait expliqué sa décision par l’intérêt à protéger le bien de l’enfant, qu’il a considéré comme prioritaire. »

2papa

Poster un commentaire

Classé dans homoparentalité, info, internationnal

Nancy: Un chauffeur de bus condamné pour s’en être pris à deux passagères qui s’embrassaient

Un chauffeur de bus de Nancy, qui avait aspergé d’eau deux adolescentes qui s’embrassaient et leur avait manifesté verbalement son nancyaversion quant à ce baiser, a été condamné vendredi à un stage de citoyenneté et 1.500 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Nancy.
L’incident s’était produit en mars devant un lycée de l’agglomération nancéienne. Le chauffeur avait lancé le contenu d’une bouteille d’eau sur une jeune fille de 16 ans qui s’apprêtait à monter dans son bus, car elle venait d’embrasser sa petite amie. Il les avait vigoureusement interpellées, en manifestant sa désapprobation.
L’adolescente, « trempée », avait malgré tout effectué le trajet prévu. Arrivée à destination, elle avait demandé des explications au chauffeur, qui lui avait répondu qu’il était « contre l’homosexualité » et lui avait demandé de descendre.
A la barre, le prévenu, 34 ans, qui a depuis été licencié par son employeur, a contesté cette version des faits en dénonçant une « diffamation ».
Le procureur a toutefois demandé une peine d’amende de 300 à 400 euros. Il a finalement été condamné à effectuer un stage de citoyenneté, ainsi qu’à verser trois fois 500 euros de dommages et intérêts, à chacune des deux victimes et à une association de lutte contre les discriminations qui s’était constituée partie civile. source E-llico.com

Poster un commentaire

Classé dans info

73% des Français et 56% des sympathisants UMP contre une suppression du mariage gay

Les trois quarts des Français (73%), et 56% des sympathisants UMP ne souhaitent pas que la droite supprime la loi sur le mariage Image-Itélépour tous en cas d’alternance, selon un sondage Odoxa pour CQFD sur Itélé .
Si la droite revenait au pouvoir en 2017, souhaiteriez-vous qu’elle supprime la loi sur le mariage pour tous ? » : 73% des sondés (56% à l’UMP) répondent « non », 26% (44% à l’UMP) « oui » et 1% ne savent pas.
Pour huit sondés sur dix (81%), « les questions économiques et sociales (le chômage; le pouvoir d’achat, les impôts) » doivent être « le sujet abordé en priorité pendant la campagne pour la présidence de l’UMP », contre 11% qui privilégient « les questions d’insécurité et de lutte contre la délinquance », 4% « les questions sociétales (les valeurs l’identité nationale, le mariage pour tous…) » et 3% « les questions internationales » (1% ne savent pas).
Les réponses sont pratiquement les mêmes chez les sympathisants UMP. Sondage réalisé par internet les 25 et 26 septembre auprès d’un échantillon de 1.001 personnes représentatif de la population française adulte (méthode des quotas).

­

 <!-- [if (gte IE 6)&amp;(lte IE 8)]&gt;-->

Poster un commentaire

Classé dans info