Afrique du Sud : Procès du directeur d’un camp de «rééducation» de garçons efféminés

La justice sud-africaine a commencé à juger deux hommes, Alex de Koker et son employé,  Michael Erasmus, pour la mort d’un adolescent gay en mars 2011 dans le centre de « rééducation » pour garçons efféminés dans lequel ils travaillaient Raymond BuysRaymond Buys, un jeune adolescent de 15 ans légèrement efféminé, avait été envoyé par sa mère dans un camp d’entraînement, car elle voulait en faire un homme .Elle pensait ainsi qu’il aurait un meilleur avenir . Le jeune adolescent a été admis à l’hôpital 10 semaines plus tard, il était à moitié conscient et était sujet à des convulsions. Son bras était cassé en deux endroits. Il avait des brûlures et des plaies sur tout le corps. Raymond Buys a été gravement sous-alimentés et déshydraté. Il est décédé peu de temps après . Les deux hommes ont comparu mercredi 30 juillet pour « meurtre, maltraitance sur un mineur et agression avec l’intention d’infliger de graves blessures » devant la Cour régionale de Vereeniging. Alex de Koker avait installé son « camp » à une heure au sud de Johannesburg, et contre 2.000 dollars par mois, il assurait les parents d’adolescents d’une réussite à transformer leurs enfants par des méthodes qui relèvent rien moins que de la barbarie. Deux jeunes adolescents, également perçus comme gay et efféminé, avaient déjà subis les mêmes sévices en 2007 , Eric Calitz , 18 ans , et Nicolaas van der Walt, 19 sont mort dans des circonstances similaires. Alex De Koker avait été condamné à une peine avec sursis en 2009 pour la mort d’Eric Calitz . Pour Nicolaas van der Walt, on avait cru à une crise cardiaque. Gerhard Oosthuizen, 19 ans, qui partageait une tente avec le jeune homme pour cette formation, raconte que Raymond avait été enchaîné à son lit chaque nuit . Il s’était vu refuser l’autorisation d’aller aux toilettes et on le forçait à manger ses propres excréments. Koker et son employé, Michael Erasmus, avaient été inculpés en 2013 d’assassinat après la mort du jeune adolescent. Une nouvelle audience doit avoir lieu le 17 septembre prochain pour laisser à Alex de Koker et à sa défense la possibilité de plaider coupable. Une hypothèse fort peu probable Koker se retranche derrière le fait que Raymond Buys était « un garçon à problèmes » et qu’il voulait se mutiler lui-même.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.