Aides répond à l’enquête du « Parisien »

Suite à la double page du Parisien , « Les mauvais comptes de l’association Aides » , la direction d’Aides a organisé le jour même de la parution de l’article une conférence de presse. Le président d’Aides, Bruno Spire, a expliqué lors de ce point presse pourquoi il contestait l’enquête, évoquant « une volonté de nuire à Aides » qui allait « impacter les dons ». « On voudrait détruire la lutte contre le sida, on ne s’y prendrait pas autrement », estime le dirigeant, qui affirme se réserver des droits de poursuites.
Revendiquant une « extrême transparence », il indique que les frais de fonctionnement s’élèvent à 17% et non à 40% comme mentionné dans l’article. Quant à la rémunération de Christian Saout, il conteste que l’argent des donateurs soit utilisé dans ce but. « Christian Saout est fonctionnaire, mis en disponibilité par son ministère pour Aides, mais toujours payé par ce dernier », explique en substance Bruno Spire.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.