Archives mensuelles : novembre 2013

USA: Pape François a favorisé indirectement l’adoption du mariage homosexuel dans l’Illinois

Avec 61 voix pour et 54 contre, la Chambre de l’Illinois a approuvé la loi qui, après la signature du gouverneur Pat Quinn, autorisera, à partir de juin 2014, le mariage homosexuel.
Le “Chicago Tribune” rapporte que, dans l’Illinois, la célèbre phrase prononcée par le Pape lors du vol de retour de la Journée mondiale de la Jeunesse à Rio de Janeiro : « si une personne est gay et cherche Dieu en bonne foi, qui suis-je pour juger ? » aurait changé le vote .
Selon le journal ces mots ont conduit plusieurs législateurs catholiques à un « examen de conscience », y compris la démocrate Linda Chapa LaVia et Michael Madigan, membre du parti démocrate et actuel Speaker de la Chambre des Représentants de l’Illinois depuis 1997
Ce dernier a souligné que les commentaires du Pape sur l’homosexualité ont assuré entre 5 et 10 votes, décisifs pour le passage de la loi. 01
01 Linda Chapa LaVia justifie son vote en faveur du mariage homosexuel en disant : « en tant que catholique disciple de Jésus et du pape, pape François, il est clair pour moi que notre doctrine religieuse catholique a en son centre l’amour, la compassion et la justice pour tous les personnes ».
Pour sa part Madigan, sans nommer directement le Pape, a cependant fait clairement référence à ses observations en déclarant : « Pour ceux qui se trouvent à être gays et qui vivent leur relation dans un cadre harmonieux et productif, mais illégal, qui suis-je pour juger qu’ils devraient rester illégaux ? ».
Le Pape François dans sa première encyclique Lumen Fidei, publié en Juillet 2013, a fermement réaffirmé la doctrine de l’Eglise qui définit le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme. En 2009, comme archevêque de Buenos Aires, le futur pape avait également mis en garde contre le mariage homosexuel en le représentant comme « une machination du père du mensonge qui cherche à embrouiller et tromper les enfants de Dieu, une prétention destructrice contre le plan de Dieu » ( source )

Poster un commentaire

Classé dans religion

JO de Sotchi 2014: un relayeur de la flamme prend feu‎

Des images visiblement filmées par un téléphone portable ont été mises en ligne jeudi sur des sites russes. Elles montrent comment la manche gauche de Piotr Makartchouk prend feu. Selon l’agence d’informations Interfax, les flammes ont rapidement été éteintes et le sportif n’a pas été blessé. Il a revêtu un nouvel uniforme, et la cérémonie a repris son cours.

Poster un commentaire

Classé dans info

L’homophobie n’a pas sa place dans le sport

Lors d’une conférence de presse, l’association SOS Homophobie a lancé un appel contre l’homophobie dans le sport en présence de personnalités des mondes sportif, enseignant, universitaire et politique.01
« De tout temps, le sport a été mis en avant pour ses vertus et valeurs, qu’elles soient sociales, éducatives ou sanitaires. Mais si le sport peut être un puissant vecteur d’intégration, il peut être aussi un lieu d’exclusion, d’oppression diverses, de discriminations (sociales, raciales, sexistes…).
Parmi celles-ci, les questions de genre et d’orientation sexuelle occupent une place toute particulière de par les formes qu’elles prennent, ou la violence par laquelle elles peuvent se traduire.
01
Souvent, ça commence par un « on n’est pas des tapettes, on va gagner » qui vient rappeler insidieusement que la représentation du sportif, qui aspire au dépassement de soi au contact des autres, ne pourrait être que virile, voire guerrière et que de faibles performances seraient la résultante d’une condition de « sous-homme » – ou pire, de femme. C’est alors un terrain fertile pour l’inacceptable : l’injure en est la première forme, mais l’homophobie peut rapidement prendre des proportions démentes, et générer toutes formes de souffrance.
Non, une équipe masculine d’un sport collectif n’est pas constituée de « tapettes » et de « vrais mecs ». Non, une sportive n’est pas « un garçon manqué ». Non, des joueuses de football ne devraient pas être exclues pour s’être embrassées dans leur club. Non, personne ne devrait arrêter la pratique sportive pour échapper à des insultes dans les vestiaires. Non, personne ne devrait avoir peur de prendre une douche après un match. Non, personne ne devrait tomber dans la dépression suite au harcèlement moral des membres de son club ou de son association en raison de son orientation sexuelle. Non, un-e athlète ne devrait pas avoir à cacher son orientation sexuelle pour participer à une compétition.
Nous, signataires de ce manifeste, croyons que le sport peut et doit transcender les différences pour être au service de l’égalité et de l’émancipation de chacun-e ;
Nous voulons que chaque individu-e souhaitant pratiquer une activité physique et sportive soit libre de le faire partout, quels que soient ses origines, son orientation sexuelle ou son identité, son niveau de pratique.
Nous souhaitons une évolution du sport lui-même pour qu’il véhicule mieux qu’aujourd’hui les valeurs d’émancipation et d’égalité : des modifications de règlements (par exemple pour généraliser les sanctions pour injures à caractère homophobe ou sexiste), le développement des pratiques et compétitions mixtes, des formes de compétitions nouvelles…
Nous savons que chaque personne, qu’elle soit dirigeante, éducatrice, officielle, pratiquante ou parent, a un rôle à jouer dans la lutte contre l’exclusion dans le sport, que nos paroles et nos actes sont autant d’outils pour promouvoir le respect entre les individu-e-s. La formation des enseignant-e-s, éducateurs et éducatrices, dirigeant-e-s est déterminante et doit être améliorée.
Des organisations syndicales (SNEP-FSU) ou LGBT (FSGL – Fédération sportive gaie et lesbienne) se sont joint à l’appel ainsi que des personnalités du monde sportif dont Laure Manaudou, Yoann Lemaire, Frédérick Bousquet, Laura Flessel, des personnalités politiques dont deux ex-ministres des sports Marie-George Buffet et Chantal Jouanno.
Les signataires affirment « que le sport peut et doit transcender les différences pour être au service de l’égalité et de l’émancipation de chacun-e ».
01 Ils veulent que « chaque individu-e souhaitant pratiquer une activité physique et sportive soit libre de le faire partout, quels que soient ses origines, son orientation sexuelle ou son identité, son niveau de pratique » et « souhaitent une évolution du sport lui-même pour qu’il véhicule mieux qu’aujourd’hui les valeurs d’émancipation et d’égalité ».
»Nous souhaitons une évolution du sport lui-même pour qu’il véhicule mieux qu’aujourd’hui les valeurs d’émancipation et d’égalité : des modifications de règlements (par exemple pour généraliser les sanctions pour injures à caractère homophobe ou sexiste), le développement des pratiques et compétitions mixtes, des formes de compétitions nouvelles… », écrivent les signataires de l’appel.
»Devenons les porte-parole d’un sport tolérant et respectueux, d’un sport où chacun et chacune a la possibilité de s’épanouir ! », sexclament-ils.
Cet appel est le point de départ d’une campagne de sensibilisation et de prévention sur cette thématique auprès des professeur d’EPS, des professeurs de sport, des étudiants et formateurs et du monde sportif. source :sos-homophobie.org/

Poster un commentaire

Classé dans homophobie, sportif

des mecs nus

mec numec nu

Poster un commentaire

Classé dans photo

Macklemore et Ryan Lewis rejoignent la campagne « Libres et égaux » – une campagne mondiale d’information publique pour l’égalité des LGBT

Le bureau du Haut Commissariat aux droits de l’homme des Nations Unies a annoncé que le duo hip-hop Macklemore et Ryan Lewis se joindront à la campagne « Libres et égaux » – une campagne mondiale d’information publique pour l’égalité des lesbiennes, gays, bisexuels et transexuels (LGBT).
Cette campagne devrait être considérée comme un rappel opportun de la nécessité de combattre les préjugés. « C’est un scandale que dans le monde d’aujourd’hui, tant de pays continuent de pénaliser leurs citoyens sous prétexte qu’ils aiment une personne du même sexe. Les lois fondées sur les préjugés du 19ème siècle alimentent la haine du 21ème siècle », a affirmé le Secrétaire général des Nations Unies Ban-Ki moon.
Les rappeurs aideront à diffuser des messages de la campagne sur l’égalité pour les personnes LGBT à travers leurs réseaux de médias sociaux.

Poster un commentaire

Classé dans info

Agression à Lille : décision attendue aujourd’hui

C’est aujourd’hui que le tribunal correctionnel de Lille doit rendre sa décision dans le procès de trois hommes accusés d’avoir frappé trois employés du bar homosexuel « Vice & Versa » au mois d’avril, dans un contexte marqué par le débat sur le mariage pour tous.
Le parquet de Lille avait requis 12 mois d’emprisonnement dont six mois avec sursis à l’encontre des trois prévenus âgés de 18 à 25 ans.
Ils sont soupçonnés d’avoir frappé au soir du 17 avril le patron du Vice & Versa, un bar du Vieux-Lille, son associé et un serveur, proféré des insultes à caractère homophobe et endommagé le mobilier et la vitrine de l’établissement.Lille : attaque homophobe au Vice Versa, un bar du Vieux-Lille dans homophobie 01142
Dans son réquisitoire, le procureur avait déclaré qu’ »aucune tolérance de la société ne peut être exprimée » à l’égard de violences à caractère homophobe et que la peine devait être « aussi une forme d’avertissement » à l’encontre des prévenus, dont le casier judiciaire était vierge pour deux d’entre eux. Lille : attaque homophobe au Vice Versa, un bar du Vieux-Lille dans homophobie 01142
L’audience, prévue au départ en comparution immédiate, avait été renvoyée à trois reprises, notamment pour des raisons de procédure.
Lors du procès, la défense avait récusé le caractère homophobe des violences, s’attachant à démontrer un traitement disproportionné de l’affaire, dû selon certains avocats à « l’emballement médiatique » autour de l’affaire.
Les trois hommes rentraient d’une manifestation contre le mariage pour tous, le 17 avril. Ils affichent une certaine proximité avec des milieux d’extrême-droite.
Deux associations, LGP Lille (Lesbian & Gay Pride) et le Sneg & Co, Syndicat national des entreprises gaies, se sont également portées parties civiles.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Allemagne : Pas d’accord sur le mariage et d’adoption pour les couples homos

Deux mois après sa large victoire, mais sans majorité absolue, aux législatives, l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande Angela Merkel a trouvé un accord avec le Parti social-démocrate (SPD) pour un gouvernement commun, mercredi 27 novembre. Cet accord a été confirmé par un groupe élargi de 75 négociateurs des trois partis (les conservateurs de la CDU et de la CSU –Union chrétienne sociale en Bavière – et le SPD) lors d’une réunion.
Les discriminations à l’égard des couples homosexuels demeureront en Allemagne.
Il n’y a pas eu d’accord entre le SPD (socialistes), qui demandait un droit d’adoption, et la CDU d’Angela Merkel (droite) sur ce dossier.
La gauche n’a pas réussi à s’imposer sur ce point ni sur celui du mariage.
Les couples homosexuels allemands devront encore se contenter du partenariat civil pendant la durée de la nouvelle législature.Les militants du parti social-démocrate doivent encore approuver le projet de gouvernement SPD-CDU lors d’un référendum début décembre, dont le résultat est incertain. Si la base du SPD donne son feu vert, Mme Merkel devrait être élue le 17 décembre par les députés du Bundestag, à la tête d’un gouvernement de « grande coalition », pour un troisième mandat de quatre ans.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Lille: « pas de caractère homophobe », 6 mois avec sursis pour violences

Le tribunal correctionnel de Lille a condamné ce mercredi les trois hommes qui avait frappé en avril trois employés du Vice & Versa, un bar homosexuel de Lille, à six mois de prison avec sursis.
Les trois hommes ont en revanche été relaxés du chef d’injures à caractère homophobe. Le parquet avait requis le 4 septembre 12 mois d’emprisonnement, dont six ferme.
Les trois hommes rentraient d’une manifestation contre le mariage pour tous. Ils affichent une certaine proximité avec des milieux d’extrême-droite.
L’audience, prévue au départ en comparution immédiate, en plein débat sur le mariage pour tous, avait été renvoyée à trois reprises, notamment pour des raisons de procédure.
Dans son réquisitoire, le procureur avait déclaré qu’ »aucune tolérance de la société ne peut être exprimée » à l’égard de violences à caractère homophobe et que la peine devait être « aussi une forme d’avertissement » à l’encontre des prévenus, dont le casier judiciaire était vierge pour deux d’entre eux.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Allemagne : Les associations LGBT perturbent un forum pour la défense des valeurs familiales traditionnelles

Le forum international pour la défense des valeurs familiales traditionnelles « L’avenir des relations familiales », qui s’est déroulé ce samedi dans la ville allemande de Leipzig, et qui réunissait près de 500 personnes, a été perturbé par des manifestants LGBT. Les 01défenseurs  ont organisé une action devant le bâtiment où devait commencer le forum,construisant une barricade et en ne laissant pas passer ses participants. Le chef du Comité de la Douma pour la famille, les femmes et les enfants, Elena Mizoulina qui était venue à Leipzig pour participer à la conférence a déclaré dans son discours à la conférence qu’il faut cesser de traiter les homosexuels avec indulgence.

En même temps, elle a noté qu’il y a une « vraie liberté d’expression en Russie, et personne ne pose des questions sur l’orientation sexuelle de l’autre ».Le discours de la députée russe a eu lieu sous les cris des militants homosexuels « C’est un mensonge ».
Le forum a été initié par l’Institut pour la démocratie, dirigé par l’historienne et femme politique russe Natalia Narotchnitskaïa et plusieurs organisations politique, ainsi qu’un certain nombre d’organisations allemandes. Béatrice Bourges, présidente du Printemps français , était également présente

Poster un commentaire

Classé dans info

Un syndicat de l’éducation visé par des actions du Printemps français

Des affiches anti « théorie du genre » ont été placardés sur les poubelles et les murs des locaux du syndicat SNUipp-FSU à Paris et à Orléans dans la nuit du 20 au 21 novembre. Une action menée par des personnes se réclamant du « Printemps Français ».
Le syndicat en avait par ailleurs appelé au ministre en octobre, après des distributions de tracts devant des écoles dans les Pyrénées-Atlantiques, accusées de mener une expérimentation sur la « théorie du genre ».
Dans un communiqué, Vinecent Peillon « condamne fermement les actions menées par un groupuscule se réclamant du Printemps français à l’encontre du Snuipp » et « assure le syndicat de sa solidarité totale face à ces tentatives d’intimidation qui s’en prennent à sa liberté d’expression et à son engagement en faveur d’une école du respect de l’autre et de la différence ».
»A travers lui, c’est toute l’éducation nationale et la mobilisation du ministère et de ses personnels contre les discriminations sexistes ou liées à l’orientation sexuelle qui sont visés par ces agressions, » estime le ministre.
Le SNUipp a notamment édité une brochure « éduquer contre l’homophobie » et soutient une expérimentation menée dans certaines écoles appelée « ABCD de l’égalité » et accusée par certains milieux de promouvoir une « théorie du genre »

Poster un commentaire

Classé dans homophobie