République de Bouriatie :Un jeune gay demande l’asile aux Etats Unis

La cour d’appel des États-Unis a examiné une demande d’asile venant d’un jeune gay vivant en Bouriatie, un état de la Fédération de Russie, qui dit que dans son pays natal, avec la complicité des autorités, il est régulièrement  agressé à cause de son orientation . Le jeune homme demande le droit d’asile parce qu’il souffert de persécutions dans le passé en raison de son homosexualité, et craint que, s’il doit retourner en Russie , tout recommencera. Il a également souligné qu’il ne pouvait pas vivre à Moscou, parce qu’il ne pouvait pas y trouver du travail et qu’il est soumis à la discrimination ethnique. Le jeune homme désigné John Doe ( une expression pouvant désigner une personne non-identifiée ) a fourni des documents prouvant la discrimination dont il est vixtime .
John – est résident de la capitale de la Bouriatie, Oulan-Oudé. Après le lycée, il s’est inscrit à l’Université technologique de Sibérie orientale, en même temps, il s’est mis à fréquenter le club gay local  “Клетка” ( la cellule ).  A 18 ans, quand ses camarades de classe ont appris qu’il allait dans cette boite les moqueries ont commencé. Il décrit également deux attaque brutale. La première a eu lieu en Septembre 2002, lorsque John se promenait dans le parc avec son partenaire Mark. Un groupe de cinq personnes, parmi lesquelles se trouvaient des camarades de classe, l’ont roué de coups. La police n’a pas voulu secourir le jeune homme, prétextant qu’il s’agissait  «juste de contusions, rien de grave. » Le deuxième incident s’est produit en Avril 2003, lorsque lui et Mark étaient dans un restaurant. Un groupe d’une dizaine de personnes, ont commencé à les insultés  puis ils ont frappé  les garçons. John a perdu connaissance et s’est réveillé sur le chemin de l’hôpital dans une ambulance. Une hémorragie cérébrale et une commotion cérébrale ont été diagnostiqué . Le père de John est allé à la police, exigeant des poursuites contre les assaillants, mais son appel a également été rejeté.
En Juillet 2003,John s’installe à Moscou, où il a commencé à être soumis à la discrimination ethnique. Il ne pouvait pas trouver de travail.
En Novembre 2003, John est allé aux États-Unis, où il a étudié dans une école de langue étrangère, puis il a fait une demande d’asile.
En 2007, le Tribunal de première instance a rejeté cette demande, citant le fait que les informations fournies par le demandeur ne prouvaient pas que le gouvernement russe ne voulait pas le protéger. Le juge d’immigration a également indiqué qu’il était d’accord avec le fait que les gays éprouvent des difficultés en Russie, mais que le jeune homme est en mesure de retourner à Moscou et que les homosexuels peuvent y vivre sans humiliations.
On attend le jugement de la cour

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.