Didier Lestrade, cofondateur d’Act Up « arrête » son combat.

Dans une tribune publiée successivement dans Le Journal du sida et sur le site Rue 89, l’activiste-journaliste-essayiste Didier Lestrade, co-fondateur d’Act Up-Paris, annonce qu’il qu’il « arrête » son combat :
«L’année 2012 restera pour moi l’année de l’abandon face au sida. Chaque année, une moyenne de 6 000 personnes est contaminée en France. La moitié d’entre elles sont les gays et les bis. Une minorité dans la minorité gay qui alimente donc une portion non négligeable de l’épidémie nationale, laquelle, hormis les gays, se stabilise et régresse même dans toutes les catégories (personnes issues de l’immigration, toxicos, etc.).
Je suis séropositif depuis 1986, c’est-à-dire depuis plus d’un quart de siècle. J’ai passé les années 1990 à me battre pour encourager la découverte et la commercialisation de nouveaux médicaments efficaces contre le VIH. Depuis 1997, j’ai passé 15 ans à me battre en faveur de la prévention, particulièrement chez les gays. J’ai publié sept livres qui parlent tous du sida d’une manière ou d’une autre. Et comme chaque année, 6 000 personnes se contaminent, cela veut dire que depuis le début du XXIe siècle, 72 000 personnes à peu près ont contracté le VIH en France, surtout en Île-de-France et dans les départements d’outre-mer.Didier Lestrade, cofondateur dAct Up Depuis 2000, 36 000 gays et bis sont ainsi devenus séropositifs.
Début 2012, j’ai publié avec le Pr. Gilles Pialoux un livre sur l’histoire des trente premières années de l’épidémie. Ce livre, comme les rares qui ont été publiés au même moment en France, même celui de la prix Nobel 2008, Françoise Barré-Sinoussi, ne se sont pas vendus.
Cela veut dire que malgré une estimation de 150 000 personnes vivant aujourd’hui avec le virus en France, dont 36 000 gays et bis infectés depuis douze ans, le sujet du sida n’est plus vendeur, même auprès des plus concernés. Ces livres ne parviennent même plus à intéresser la base de ces personnes contaminées, et toutes les personnes qui les entourent dans leurs familles, dans les centres de soin, parmi leur entourage d’amis. Et chaque année, pour le 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, on espère un renouveau, une relance de la prise de conscience. Mais (…)
Lire la suite sur rue89.com

BD : un scénariste opposé au mariage homo prend en charge Superman

L’éditeur américain DC Comics a récemment demandé à l’écrivain de science-fiction Orson Scott Card de prendre en charge l’écriture des prochaines aventures de Superman, « Adventures of Superman », qui doit sortir le 29 avril. Or, il faut rappeler que l’auteur compte parmi les membres du Conseil d’administration d’une association qui milite contre le mariage homosexuel, la National Organization for Marriage
Annoncé il y a quelques jours par DC Comics, le titre Adventures of Superman, qui devrait être publié sous format numérique fait déjà beaucoup parler de lui parmi les fans du héros.
En effet, la présence parmi les scénaristes de l’album de l’écrivain Orson Scott Card a suscité une vive polémique parmi les fans, ce dernier étant réputé pour ses prises de positions homophobes et anti-mariage gay : « Légaliser le mariage gay n’a rien à voir avec le fait de permettre aux gays de devenir des couples, a récemment déclaré Orson Scott Card. Il s’agit de donner à la gauche le pouvoir d’imposer à nos enfants des valeurs antireligieuses. Quand ils auront légalisé le mariage gay, ce sera l’argument massif qu’ils utiliseront pour être surs de rendre illégal le fait d’enseigner des valeurs traditionnelles à l’école ». BD : un scénariste opposé au mariage homo prend en charge Superman  dans infos 01supermanLe choix d’Orson Scott Card – par ailleurs auteur de science-fiction reconnu à qui l’ont doit notamment le Cycle d’Ender, La Stratégie Ender et La Voix des morts, récompensés des prix Hugo et Nebula du meilleur récit de science-fiction – a provoqué de vives réactions chez les fans de comics. Une pétition demandant à DC de se séparer de Card a été lancée sur le site Allout.org, et a déjà recueilli près de 10 000 signatures.« Il a écrit publiquement qu’il croit qu’un mariage pour tous aboutira à la fin de la civilisation. Nous devons faire savoir à DC Comics qu’ils ne peuvent pas soutenir Orson Scott Card ni son travail, qui ferait des LGBT des citoyens de seconde zone. Ils savent qu’ils sont responsables devant leurs fans », et ils demandent de signer la pétition , Pour sa démission

694 429 signatures contre le mariage gay ont été déposées au Conseil économique

 Les opposants au texte de loi légalisant le mariage et l’adoption pour les homosexuels, rassemblés dans le collectif « La manif pour tous », ont déposé vendredi 694 429 signatures au Conseil économique, social et environnemental (CESE), lui demandant d’ouvrir un débat sur le sujet.
La loi organique de juin 2010 relative au CESE « a ouvert la possibilité pour les citoyens de le saisir par voie de pétition. Pour que ce débat démocratique ait lieu, 500.000 pétitions doivent être réunies », a fait valoir à l’AFP la chef de file du collectif, Frigide Barjot, reçue vendredi matin par le président du Conseil, Jean-Paul Delevoye, avec notamment le maire du Chesnay, Philippe Brillault.
»700.000 signatures ont été récoltées en moins de trois semaines, ce qui prouve que les Français sont extrêmement mobilisés », s’est-elle félicitée, ajoutant que le collectif entendait réunir un million de signatures d’ici à la fin du mois. Après le vote du projet de loi en première lecture à l’Assemblée, le texte doit désormais être examiné au Sénat à partir du 2 avril. « Le CESE dira le 26 février s’il juge recevable la pétition », selon Mme Barjot.
Le président du CESE rappelait toutefois récemment dans la presse qu’une saisine « n’aurait aucune conséquence sur la loi ». « Nous ne sommes ni une instance de recours pour contester une décision politique, ni une instance disposant d’un pouvoir suspensif pour freiner une décision politique. Ce qui signifie que cette saisine, si elle aboutit, n’aura aucune conséquence sur la procédure législative en cours », a-t-il affirmé.

L’affiche homophobe d’un Subway d’Angers

L'affiche homophobe d'un Subway d'Angers dans homophobie 0185………. Le Subway St. Serge-Université d’Angers a placardé une affiche pour la Saint-Valentin qui indiquait que le fast-food proposait une promotion pour les couples…hétérosexuels.
»Fête des amoureux pour les couples (H/F) » pouvait-on lire sur l’affiche. Un astérisque renvoyait à une note de précision : « Discrimination (?) : Non, la loi de mariage pour tous a avancé, mais n’est pas encore ratifiée par le Sénat. Jusque là j’utilise la loi de la liberté d’expression. »
L’association LGBT Quazar, implantée à Angers, a sollicité la direction de Subway. Elle attend des excuses officielles de la société et entend porter plainte au pénal pour discrimination au titre de l’orientation sexuelle. L’entreprise «se désolidarise totalement» de l’initiative de ce franchisé. Le siège du groupe outre-Atlantique lui a infligé un blâme.
Subway France a fait retirer l’affiche et déclare faire « le nécessaire avec le franchisé concerné ».
Le restaurant a fait l’objet d’une mesure de «fermeture exceptionnelle» de la part de la direction de l’enseigne en France, qui se dit «horrifiée» de l’initiative du franchisé, annonce le site FranceTVinfo.

Christine Boutin : le principe d’égalité mène à l’ eugénisme

Christine Boutin a affirmé que le « principe d’égalité », qui sous-tend l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels, conduirait « à l’eugénisme », dans l’émission Zemmour et Naulleau dans l’émission diffusée vendredi soir sur Paris Première, puis dimanche soir sur M6..

« Aujourd’hui, nous sommes dans une situation où nous voulons nier la nature. Je trouve ça très étonnant, à un moment où l’écologie se développe tellement, que l’on n’ait pas plus de principe de précaution à l’égard de la personne humaine »
« Je vais vous dire quelque chose qui va être énorme et qui va faire du buzz .Je vous le dis dans votre émission. Votre principe d’égalité, tel que vous le voyez, va nous conduire à l’eugénisme . A partir du moment où vous acceptez d’éradiquer la nature, c’est-à-dire que l’on peut construire l’homme selon son propre désir, il y aura des embryons qui seront sélectionnés en fonction des besoins des puissants », affirme-t-elle

La présidente du PCD explique aussi son opposition à une « union civile » telle qu’elle a été proposée par l’UMP, et qui permettrait d’améliorer les droits des couples homosexuels sans leur accorder celui de la filiation .Selon elle, c’ »était une contorsion, parce qu’ils avaient peur d’être traités d’homophobes. Mais si on a l’union civile, on va obligatoirement vers un sous-mariage ».

Etats-Unis :L’armée étend les prestations sociales entre époux de même sexe

Le Pentagone a décidé d’étendre aux époux de même sexe certaines prestations sociales a annoncé lundi le secrétaire à la Défense Leon Panetta.
Il détaille 22 mesures applicables d’ici la fin août pour permettre aux conjoints homosexuels de bénéficier des mêmes avantages que les couples hétérosexuels mariés.
Parmi celles-ci figurent l’autorisation d’absence en cas d’urgence, la possibilité pour deux partenaires homosexuels et militaires d’être basés au même endroit ou encore une indemnisation en cas de décès ou d’infirmité du conjoint.Etats-Unis :L'armée étend les prestations sociales entre époux de même sexe dans infos americaLe Pentagone estime la population concernée à environ 5.600 personnes d’active, 17.000 en y incluant la garde nationale, la réserve et les retraités.
Elle fait suite à l’appel historique lancé par le président Barack Obama en faveur des droits des homosexuels lors de son discours d’investiture.
»Les prestations supplémentaires, comme l’assurance santé ou les allocations de logement, ne sont actuellement autorisées par la loi que pour les époux hétérosexuels et ne peuvent donc pas être applicables aux partenaires du même sexe », justifie dans son mémorandum Leon Panetta, qui ajoute que le Pentagone les appliquera dès que la loi sera changée.
Cette loi, dite, loi de Défense du mariage (Doma), qui définit sur le plan fédéral le mariage comme l’union d’une homme et d’une femme, est en vigueur depuis 1996. La Cour suprême doit statuer sur sa constitutionnalité fin mars.

Les Femen seins nus à Notre-Dame pour fêter le départ du pape

Huit féministes du mouvement Femen se sont mises seins nus mardi matin dans la nef de Notre-Dame de Paris pour « fêter le départ du pape » Benoît XVI. Entrées dans le flot des touristes, les huit jeunes femmes portaient de longs manteaux qu’elles ont ôtés à proximité de trois des neuf nouvelles cloches provisoirement déposées dans la nef.
Elles les ont fait tinter avec des morceaux de bois, criant en anglais « Pope no more » (ndlr: « Plus de pape »). Sur le torse et le dos, elles avaient inscrit des slogans au feutre comme « No homophobe », « Crise de la foi », « Bye bye Benoît! ».Les Femen seins nus à Notre-Dame pour fêter le départ du pape dans infos 0161

photo : www.dreuz.info

Elles ont été évacuées manu militari de l’édifice par le service d’ordre de Notre-Dame et sont restées devant la cathédrale une dizaine de minutes en continuant à scander des slogans comme « In gay we trust », ou « Dégage homophobe! »

L’AGRIF poursuit les Femen et exige leur dissolution
L’AGRIF dont les dirigeants chrétiens ne confondent pas l’esprit de paix et de tolérance avec l’acceptation passive des pires injures faites, a chargé ses avocats au barreau de Paris de diligenter la procédure qui s’impose contre ces auteurs de la haine antichrétienne.L’AGRIF exige également du gouvernement que soit dissoute cette organisation propagatrice d’une haine incitatrice à la guerre civile rappelant les heures les plus noires des hystéries anti-religieuses.
« Les Femen sont connues depuis 2010 pour leurs actions « topless » en Russie, en Ukraine, à Londres ou encore récemment sur la place Saint-Pierre à Rome pendant que le pape récitait l’Angelus.
En septembre, elles avaient installé à Paris « le premier centre d’entraînement » au « nouveau féminisme ».