Une région Russe vote l’interdiction de la propagande gay

La région russe de Kostroma, située à 400 kilomètres au nord-est de Moscou a voté mardi l’interdiction de la « propagande homosexuelle » auprès des mineurs, qui sera passible d’une amende allant jusqu’à 2.500 euros, une mesure adoptée déjà dans plusieurs villes de Russie, dont Saint-Pétersbourg. Les députés du Parlement régional ont approuvé en première lecture une loi qui prévoit de criminaliser « la propagande auprès des mineurs de la pédophilie, l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualisme », a rapporté l’agence Ria Novosti. Selon ce projet, tout « acte public » de promotion de l’homosexualité adressé à des mineurs est passible d’une amende allant de 5.000 roubles (125 euros) pour les personnes physiques, à 100.000 roubles (2.500 euros) pour les personnes morales. L’homophobie est largement répandue en Russie. L’homosexualité y était considérée comme un crime jusqu’en 1993, et comme une maladie mentale jusqu’en 1999, bien après la chute du régime soviétique en 1991

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.