Onusida appelle à lever les restrictions aux déplacements des séropositifs

Des parlementaires du monde entier appellent les gouvernements à abroger les restrictions au voyage imposées aux personnes vivant avec le VIH. Cet appel a été lancé aujourd’hui lors de la 122ème Assemblée de l’Union interparlementaire qui se tient à Bangkok.L’Union interparlementaire et l’ONUSIDA prient instamment les parlementaires des pays appliquant de telles restrictions de jouer un rôle déterminant pour les abroger. Les deux organisations encouragent également les parlementaires à soutenir les lois et les dispositifs d’application des lois qui visent à protéger les personnes vivant avec le VIH de la discrimination liée à leur séropositivité.« En imposant des restrictions au voyage et au déplacement aux personnes vivant avec le VIH, nous les  privons inutilement de leur dignité et de droits égaux » a déclaré Theo-Ben Gurirab, Président de l’Union  interparlementaire. « Les parlementaires ont le devoir de protéger tous les citoyens, y compris ceux qui vivent avec le VIH ».  Il existe 52 pays, territoires et zones qui imposent sous une forme ou une autre des restrictions à  l’entrée, au séjour et à la résidence fondées sur le VIH et la séropositivité. Celles-ci incluent des  restrictions qui interdisent totalement l’entrée des séropositifs pour quelque raison ou quelque durée que  ce soit, ou qui interdisent des séjours de courte durée (pour un voyage touristique, par exemple), ou des  séjours plus longs dans des perspectives d’immigration, de migration pour le travail, d’asile, d’études, d’emploi international ou de service consulaire. « Les restrictions au voyage imposées aux personnes vivant avec le VIH ne protègent pas la santé publique  et sont désuètes à l’ère de l’accès universel à la prévention et au traitement du VIH » a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Les parlementaires peuvent jouer un rôle vital en abrogeant des lois et des restrictions discriminatoires ».

Le père d’un Marine américain mort en Irak en 2006 doit payer les frais de justice du pasteur Fred Phelps

Le père d’un Marine américain mort en Irak en 2006 doit payer plus de 16.000 dollars au prêcheur qui a organisé une manifestation anti-homosexuels pendant les funérailles de son fils, au titre des frais de justice, a annoncé mardi son avocat citant une décision en appel.Le jour des funérailles du jeune militaire mort au combat à 20 ans, dans le Maryland (est des Etats-Unis) en 2006, le prêtre baptiste homophobe Fred Phelps et plusieurs membres de sa famille avaient organisé un bruyant rassemblement à quelques pas de la cérémonie religieuse privée.Ils arboraient des pancartes comme « Matt en enfer », « L’Amérique est damnée » ou encore « Les pédés toujours fidèles », en référence à la devise des Marines américains, « toujours fidèles ».Basé dans le Kansas, le révérend Phelps a l’habitude d’organiser des rassemblements anti-homosexuels bruyants aux abords des funérailles de militaires assurant que leur mort est directement liée au fait que les Etats-Unis acceptent et autorisent l’homosexualité.
Le père du jeune militaire, Albert Snyder, avait porté plainte contre le prêcheur.
En première instance, un tribunal lui a donné raison mais la décision a été cassée en septembre par une cour d’appel fédérale qui a estimé que le révérend Phelps agissait en vertu de la liberté d’expression, garantie par le 0149.jpgPremier amendement de la Constitution.
Comme Albert Snyder a perdu, « Phelps a demandé que M. Snyder soit tenu de payer les frais de justice », a expliqué à l’AFP Sean Summers, son avocat. « La loi l’y autorise et la cour d’appel a accepté sa requête », a-t-il regretté.

0148.jpgNée en 1955 à Topeka dans le Kansas, l’église aurait organisé plus de 35 000 démonstrations contre le style de vie homosexuel, selon son site GodHatesFags. Elle a créé divers sites web, dont GodHatesAmerica, qui condamnent les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles, les musulmans, les catholiques romains et les juifs aussi bien que certains peuples et pays dont l’Amérique, la Suède, l’Irlande, etc…De par son extrémisme intransigeant, la WBC s’est aliéné la majorité des conservateurs américains et a ainsi fait le bonheur des organisations homosexuelles. Elle a aussi multiplié les manifestations contre les soldats américains morts en Irak . Selon l’église de Phelps, Dieu détesterait l’Amérique trop accueillante envers l’homosexualité. C’est « Lui » qui fait perdre les forces états-uniennes en Irak.
Le 12 octobre 1998, Matthew Shepard était sauvagement battu à mort par deux jeunes de son âge parce qu’il était gay. En réponse aux manifestations de Fred Phelps et de son armée d’homophobes et de leur site Godhatesfags, un jeune gay de 22 ans avait créé Godlovesfags. Un hacker anonyme avait rerouté le site homophobe vers le site gay. 

Dominic Hunziker est le nouveau Mister gay 2010 Suisse

Le nouveau Mr Gay s’appelle Dominic Hunziker. Samedi dernier, cet Argovien de 26 ans, étudiant en architecture, a0151.jpgreçu l’écharpe des mains de Mr Gay 2009 Ricco Müller. La finale entre les 12 candidats, dont deux Romands, s’est déroulée samedi le 27 mars 2010 au Volkshaus à Zurich en présence de l’ex-Miss Suisse Mélanie Winiger. Le lauréat a pour ambition de montrer aux «Suissesses et aux Suisses qu’il n’y a pas besoin d’avoir un boa rose pour être gay.» Dominic est dans une relation depuis un an et demi.
A cette occasion, un nouveau prix, le Mr Gay Alliance Award, a été décerné. La Banque cantonale de Zurich a été récompensée pour son engagement en faveur de la visibilité gay.

L’ANRS est en quasi-faillite, selon Jean-François Delfraissy

Jean-François Delfraissy, le directeur de l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS), a estimé que l’ANRS allait être « en quasi-faillite » au cours de 2010 au micro de Nicolas Demorand sur France Inter, jeudi matin. Le mois dernier, il avait déjà fait savoir que l’ANRS, qui fédère la recherche sur le sida, n’aurait pas les moyens de poursuivre son travail sur la prévention de la maladie si ses moyens n’étaient pas nettement augmentés. Il avait souhaité publiquement que l’agence puisse « bénéficier des retombées du grand emprunt ».source Chrétiens & sida et E-llico.com

5e Conférence Francophone VIH/SIDA – Ouverture dimanche 28 mars à Casablanca

Dimanche s’ouvrira la 5e Conférence Francophone VIH/SIDA à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Casablanca.Cette conférence réunira, pour la première fois sur le continent africain, les acteurs de santé, les communautés de patients et les scientifiques, du Nord et du Sud, dans un esprit de solidarité et de partage des expériences. Près de 1 800 travaux venant de 40 pays ont été soumis aux organisateurs.
« L’organisation de cette conférence à Casablanca est le signe de l’appropriation grandissante de la lutte contre le VIH/SIDA en Afrique par les acteurs locaux alors même que ce continent reste le plus touché par l’épidémie » déclare le Pr Hakima Himmich, présidente de la 5e Conférence Francophone VIH/SIDA.

Le Sénat dit non à l’adoption pour les couples pacsés

Les sénateurs ont rejeté jeudi, par 183 voix contre 147, une proposition de loi socialiste qui autorisait les pacsés à adopter , ce qui aurait permis l’adoption aux couples homosexuels liés par un Pacs.
Le code civil réserve actuellement la possibilité d’adopter conjointement un enfant aux couples mariés depuis plus de deux ans, ou âgés l’un et l’autre de plus de 28 ans. Les célibataires ont également le droit d’adopter, mais pas les couples pacsés. « Pourquoi leur interdire ce que l’on permet aux célibataires lorsque cela est dans l’intérêt de l’enfant? », a résumé lors des débats le sénateur PS Jean-Pierre Michel, auteur de la proposition de loi.
« Le mariage répond au projet de fonder une famille« , alors que « le Pacs a une autre vocation« , a rétorqué le secrétaire d’Etat à la Justice Jean-Marie Bockel. « Nos concitoyens tiennent à la diversité des formes de vie de couple et ne sont pas favorables à ce que les effets du mariage et du Pacs soient en tous points identiques« , a-t-il estimé. Pour Janine Rozier (UMP), « l’intérêt de l’enfant exige le maintien d’un modèle parental avec un père et une mère. C’est indispensable pour son équilibre« . Un célibataire a le droit d’adopter? Cela « mérite réflexion« , a-t-elle estimé.
« Soyons clairs. Votre refus est motivé par le souci d’empêcher les couples homosexuels d’adopter« , a souligné Roger Madec (PS). Or, pour Richard Yung (PS), « ce texte prend acte de la réalité: l’homoparentalité est un fait indéniable. Beaucoup d’enfants ont été, sont et seront élevés par deux parents de même sexe. Ils ne sont pas moins heureux que les enfants de couples hétérosexuels« , a-t-il affirmé
source : Ltoutes.blogspot.com.

infos gays : Premier « mariage » homosexuel au Parlement britannique

Le ministre britannique des Affaires européennes Chris Bryant et son compagnon ont obtenu l’autorisation de célébrer leur 01partenariat civil lors d’une cérémonie au sein du Parlement.
Chris Bryant, membre du parti travailliste, et Jared Cranney sont ainsi entré dans l’histoire en célébrant leur union dans l’enceinte du palais de Westminster où siègent la chambre des communes et la chambre des Lords.
La Grande-Bretagne reconnaît officiellement depuis 2005 les partenariats civils entre personnes du même sexe, offrant à ces couples la même protection juridique et les mêmes droits de succession qu’aux couples hétérosexuels

01

Moins d’argent pour le Sidaction

5 251 934 millions d’euros de promesses de dons enregistrées ce lundi midi sur le site Internet du Sidaction après 3 jours de mobilisation en sa faveur.  Des promesses de dons en nette diminution, comparé à la collecte de 2009 qui s’élevait à 5,8 millions d’euros à la fin du week-end de campagne, chiffre réévalué à 6,45 millions d’euros au terme de la campagne.

Faut-il y voir les effets de la crise ou de la dernière polémique autour de son président ? Les organisateurs en tout cas ont tranché. Selon la responsable de la campagne d’appel aux dons, Christine Tabuenca, la baisse des promesses n’est imputable qu’à la crise économique: « Cette année, a-t-elle précisé à l’AFP, il y a beaucoup moins de petits donateurs et une augmentation significative de promesses de dons importants » avant d’ajouter: « toutes les associations ont connu cette baisse des dons dès le mois de novembre ».

Les dons peuvent encore être enregistrés jusqu’au 11 avril au numéro 110 et sur le site internet du sidaction.