«Légitime défense» pour le meurtrier d’un couple gay

Jacobo Piñero avait avoué le meurtre d’un couple de jeunes gays dans la ville espagnole de Vigo (Galice). Le 12 juillet 2006, il avait administré à ses deux victimes pas moins de 57 coups de couteau. Il avait ensuite tenté de mettre le feu à l’appartement pour camoufler le crime. En avouant le meurtre, Piñero avait déclaré avoir agi sous le coup de la «peur insurmontable» d’être violé par les deux jeunes hommes, affirmant… qu’il n’avait pas eu l’intention de les tuer. Cette version a totalement convaincu le jury populaire de Pontevedra, qui a reconnu à l’accusé l’état de légitime défense, repoussant des preuves et expertises accablantes, ainsi que les 60 ans de prison requis par le procureur. Ironie supplémentaire, les jurés ont déclaré Piñero uniquement coupable d’incendie, comme si seule la vie des autres habitants de l’immeuble comptait, avant d’évacuer le palais de justice par une porte de service.«Le fait de considérer 57 coups de couteau contre deux homosexuels comme de la légitime défense est le signe de l’homophobie régnant dans notre société», s’indigne aujourd’hui la Fédération LGBT de Galice. Des hauts magistrats et membres du gouvernement ont également exprimé leur stupéfaction devant ce «jugement scandaleux» qui pourrait, selon la presse espagnole, remettre en cause le maintien des jurys populaire.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.