USA : Le maire de Portland résiste aux pressions et reste en poste

Le maire de Portland est décidé à rester en poste malgré l’enquête judiciaire en cours, les pressions et les appels à la démission qui ont fait suite à la révélation de sa liaison amoureuse passée avec un jeune homme mineur au début de leur relation. Son ex-amant a précisé n’avoir eu de rapports sexuels avec lui qu’après 18 ans.   Sam Adams, qui a pris ses fonction de maire de Portland, le 1er janvier dernier, n’est pas prêt à quitter son fauteuil.
Les pressions et les appels à la démission se sont succédés suite à la révélation de sa liaison amoureuse avec un jeune homme mineur au début de leur relation en 2005. Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer si le maire a eu des relation sam.jpgsexuelles avec Beau Breedlove avec lequel il a entretenu une relation amoureuse alors que celui-ci était âgé de 17 ans au début de leur liaison, ce qui est répréhensible au regard de la loi américaine.
Le jeune homme a affirmé ces derniers jours qu’il n’avait eu de relations sexuelles avec Sam Adams qu’une fois majeur. Ce que soutient le maire, lui aussi, qui fait état de plusieurs relations sexuelles avec le jeune homme, mais après es 18 ans.
Dans une interview au journal local The Oregonian, Beau Breedlove a indiqué qu’avant sa majorité, il n’avait échangé que des baisers avec le futur maire.
« J’ai vécu cette relation comme une amitié qui a dépassé cette limite deux fois, mais c’était une amitié », a déclaré le jeune homme qui précise par ailleurs « ne pas avoir été influencé » par son aîné et avoir été « consentant ». Tous ces précisions sont essentielles en terme de droit. En effet, l’Etat de l’Oregon fixe l’âge de consentement sexuel à 18 ans.
Sam Adams, qui est aujourd’hui âgé de 45 ans, a présenté des excuses publiques à ses administrés la semaine dernière pour avoir partiellement menti sur sa liaison avec Beau Breedlove, dans le but, a-t-il expliqué, de ne pas risquer de briser sa carrière politique.
beau.jpgC’est la presse locale qui a révélé les faits, il y a quelques semaines. Elle l’a par ailleurs appelé depuis à la démission. Mais elle n’a pas été la seule, puisque, curieusement, une organisation LGBT locale a, elle aussi demandé au maire homosexuel d’abandonner ses fonctions.
Sam Adams résiste courageusement à toutes ces pressions. Il a indiqué que, malgré l’affaire, il estimait avoir « toujours beaucoup à apporter » dans le cadre de son mandat dans un message video.
« J’ai commis des erreurs et je vous ai déçu, a-t-il déclaré, mais je crois que j’ai encore beaucoup à apporter à la ville de Portland à laquelle je me consacre depuis 20 ans ».
Le maire a aussi remercié tous ceux qui lui ont adressé des messages de soutien, comme ceux qui lui ont « à juste titre » fait des critiques.

Poster un commentaire

Classé dans info

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.