le diner de la mode contre le sida

Le « dîner de la mode contre le Sida » organisé par le Sidaction, en partenariat avec la Fédération française de la couture, a permis de collecter 700.000 EUR, a annoncé vendredi l’association. « La vente des tables et la tombola ont permis de collecter 700.000 euros. 50% des fonds collectés serviront à soutenir la recherche contre le sida et 50% à des programmes de prévention et d’aide aux malades », a précisé le Sidaction. Le « dîner de la mode 2008″ avait permis de collecter près de 750.000 euros. Cette soirée caritative a été présidée par Carla Bruni-Sarkozy, ambassadrice du Fonds mondial contre le Sida. La première dame a été rejointe en milieu de soirée par le président de la République à la table d’honneur, aux côtés de Pierre Bergé, président du Sidaction, de la ministre de la Culture Christine Albanel, et de Jack Lang. Tenus à distance pendant la présence du chef de l’Etat, les photographes de presse n’ont pas été autorisés à prendre des photos du couple présidentiel. Près de 800 convives , dont de nombreux créateurs de mode et célébrités, ont participé à cet événement organisé pour la 7e fois. Les couturiers et créateurs Jean-Paul Gaultier, Christian Lacroix, Inès de la Fressange, Elie Saab, Jean-Charles de Castelbajac, Sonia et Nathalie Rykiel, Christophe Josse, Vanessa Bruno, et les actrices Vanessa Paradis, Laetitia Casta, Elsa Zylberstein, Diane Krüger et Julie Depardieu, avaient notamment répondu à l’appel du Sidaction. En présence de la Pr Françoise Barré-Sinoussi, prix Nobel 2008 pour la co-découverte du virus du Sida et administratrice du Sidaction, Carla Bruni-Sarkozy, dont un frère est décédé du Sida, a rendu hommage aux scientifiques, formant le voeu « que les jeunes chercheurs reprendront le flambeau avec autant de succès que leurs prédécesseurs ». « Nous gagnerons ce combat à long terme », a déclaré la Pr Françoise Barré-Sinoussi, en passant en revue 25 ans de recherche contre le Sida.

Roger Karoutchi refuse de s’exprimer sur le mariage gay

Le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement Roger Karoutchi, qui vient de rendre publique son homosexualité, a refusé mercredi sur i-Télé de s’exprimer sur le mariage gay.
« Je prendrai le jour venu les positions que je souhaite », a-t-il dit. « Ca ne veut pas dire que je n’ai pas d’avis », ni que j’ai « des positions rétrogrades sur le sujet », mais que « je m’exprimerai quand je l’estimerai politiquement nécessaire », a ajouté le ministre.
Il veut choisir sur quel thème il s’engage, sur quel thème il répond et sur quel thème il va combattre. il déclare : »je ne suis pas un militant communautariste. Ma seule communauté, c’est la France »

Pendant ce temps une lesbienne pourrait devenir premier ministre :  Le président islandais a demandé mardi aux dirigeants des partis de gauche de former un nouveau gouvernement au lendemain de la démission de la coalition gouvernementale jugée responsable de l’effondrement de l’économie du pays.
Un gouvernement minoritaire constitué des sociaux-démocrates et des Gauche-Verts devrait être formé rapidement et Johanna Sigurdardottir, une politicienne social-démocrate et ouvertement lesbienne de 66 ans, est pressentie pour devenir la nouvelle Première ministre. Cette nomination constituerait une première mondiale.
L’Islande compte 320.000 habitants et n’est pas membre de l’Union européenne.

USA : Le maire de Portland résiste aux pressions et reste en poste

Le maire de Portland est décidé à rester en poste malgré l’enquête judiciaire en cours, les pressions et les appels à la démission qui ont fait suite à la révélation de sa liaison amoureuse passée avec un jeune homme mineur au début de leur relation. Son ex-amant a précisé n’avoir eu de rapports sexuels avec lui qu’après 18 ans.   Sam Adams, qui a pris ses fonction de maire de Portland, le 1er janvier dernier, n’est pas prêt à quitter son fauteuil.
Les pressions et les appels à la démission se sont succédés suite à la révélation de sa liaison amoureuse avec un jeune homme mineur au début de leur relation en 2005. Une enquête judiciaire est en cours pour déterminer si le maire a eu des relation sam.jpgsexuelles avec Beau Breedlove avec lequel il a entretenu une relation amoureuse alors que celui-ci était âgé de 17 ans au début de leur liaison, ce qui est répréhensible au regard de la loi américaine.
Le jeune homme a affirmé ces derniers jours qu’il n’avait eu de relations sexuelles avec Sam Adams qu’une fois majeur. Ce que soutient le maire, lui aussi, qui fait état de plusieurs relations sexuelles avec le jeune homme, mais après es 18 ans.
Dans une interview au journal local The Oregonian, Beau Breedlove a indiqué qu’avant sa majorité, il n’avait échangé que des baisers avec le futur maire.
« J’ai vécu cette relation comme une amitié qui a dépassé cette limite deux fois, mais c’était une amitié », a déclaré le jeune homme qui précise par ailleurs « ne pas avoir été influencé » par son aîné et avoir été « consentant ». Tous ces précisions sont essentielles en terme de droit. En effet, l’Etat de l’Oregon fixe l’âge de consentement sexuel à 18 ans.
Sam Adams, qui est aujourd’hui âgé de 45 ans, a présenté des excuses publiques à ses administrés la semaine dernière pour avoir partiellement menti sur sa liaison avec Beau Breedlove, dans le but, a-t-il expliqué, de ne pas risquer de briser sa carrière politique.
beau.jpgC’est la presse locale qui a révélé les faits, il y a quelques semaines. Elle l’a par ailleurs appelé depuis à la démission. Mais elle n’a pas été la seule, puisque, curieusement, une organisation LGBT locale a, elle aussi demandé au maire homosexuel d’abandonner ses fonctions.
Sam Adams résiste courageusement à toutes ces pressions. Il a indiqué que, malgré l’affaire, il estimait avoir « toujours beaucoup à apporter » dans le cadre de son mandat dans un message video.
« J’ai commis des erreurs et je vous ai déçu, a-t-il déclaré, mais je crois que j’ai encore beaucoup à apporter à la ville de Portland à laquelle je me consacre depuis 20 ans ».
Le maire a aussi remercié tous ceux qui lui ont adressé des messages de soutien, comme ceux qui lui ont « à juste titre » fait des critiques.

Des rugbymen nus pour une boisson énergétique

3 stars du rugby anglais  , Shane Williams, Steve Borthwick et Paul Sackey , se dénudent pour la nouvelle campagne publicitaire de Powerade, qui débute aujourd’hui. Les photos. l

Steve Borthwick, deuxième ligne des Saracens, Shane Williams, trois-quarts aile des Ospreys, et Paul Sackey, trois-quarts aile des London Wasps se dénudent, pour la nouvelle campagne publicitaire de Powerade. Immortalisés dans une pose rugbystique (poussée à la mêlée pour le premier, passe pour le second et plongeon avant essai pour le troisième), les rugbymen britanniques rejoignent la longue liste de sportifs d’outre-Manche qui ont prêté leur image à la marque de boissons énergisantes. Parmi lesquels, la cycliste Rebecca Romero, le triple sauteur Phillips Idowu ou le nageur Gregor Tait.

Homophobie: Christian Vanneste persiste et signe dans « Le Journal du Dimanche »

Interrogé par le Journal du Dimanche à l’occasion des 10 ans du PACS, Christian Vanneste, le député UMP du Nord, appelle à sa suppression « au plus vite ».

Christian Vanneste remet ça. Ses propos sur l’infériorité morale de l’homosexualité ayant été « blanchis »— pour reprendre le mot utilisé à l’époque— par la Cour de cassation en novembre dernier, le député UMP du Nord peut continuer tranquillement à s’exprimer sur le sujet. Dernier exemple en date: pour illustrer un sujet sur les dix ans du pacs, Le Journal du Dimanche a demandé à deux hommes politiques de réagir à la question « Pacs et mariage font-ils bon ménage? »    François Rebsamen, sénateur-maire PS de Dijon, souligne la complémentarité entre les deux formes d’union: « Pour les hétérosexuels qui ne veulent pas se marier, cela permet d’avoir une vie en commun légalisée. Et les personnes du même sexe qui le souhaitent peuvent vivre ensemble dans un cadre sécurisé sans avoir à se cacher. C’est une bonne formule qui sort les homosexuels d’une forme de clandestinité insupportable. »  Christian Vanneste n’est pas du même avis. Il qualifie le pacs de « loi absolument désastreuse, qui torpille la famille ». Le député UMP avait déjà qualifié l’homosexualité de « comportement », il enfonce ici le clou en parlant de « choix »: « Qu’en ayant fait un certain choix de vie— car l’homosexualité est un choix—, on ait les mêmes avantages que ceux qui font un choix de vie qui manifestement est davantage facteur de stabilité et de développement pour la société, ce n’est pas normal, ce n’est pas juste ».

Il en profite pour valoriser sa version du mariage, « une institution qui consolide le tissu social, qui est fondé sur l’idée que le lien entre les demandes d’un couple doit être le plus continu possible, et qui sert essentiellement à ce que des enfants naissent et soient élevés au sein du couple. »

Il rajoute même  à propos des maires qui célebrent des cérémonies   »Ce qui me scandalise profondément, c’est que des maires ont l’inconscience, l’irresponsabilité de mettre sur le même plan un acte fondateur du lien social et de la cellule de base de notre société, de notre République et un accord entre deux personnes qui trouvent juste leur intérêt. »  En 2008, selon l’INSEE, 273 500 mariages (un chiffre stable par rapport à 2007) ont été célébrés, contre 140 000 pacs

Roger Karoutchi révèle son homosexualité

revenons sur le fait marquant la journée d’hier : Roger Karoutchi, secrétaire d’Etat aux relations avec le parlement et candidat à la candidature UMP aux élections régionales en Ile-de-France, a révélé publiquement vendredi son homosexualité.

« Oui, j’ai une vie. Je ne suis ni dans la discrimination, ni dans l’ostentation », a-t-il expliqué dans une déclaration transmise à l’Associated Press par son cabinet. « Je le dis de manière naturelle: j’ai un compagnon et je suis heureux avec lui. Comme je suis bien, je ne vois pas pourquoi il faudrait que je le cache », a-t-il ajouté.Le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement consacre deux pages à ce sujet dans son livre « Mes quatre vérités », à paraître le 4 février aux éditions Flammarion. On expliquait dans son entourage le choix de M. Karoutchi par les « attaques de ses adversaires ».Les militants UMP franciliens doivent se prononcer les 22 et 23 mars sur leur candidat pour les élections régionales prévues en 2010. Si Roger Karoutchi est le premier membre d’un gouvernement en fonction à révéler son homosexualité, il n’est pas le premier homme politique à faire son « coming out ». Avant lui, le sénateur maire PS de Pau André Labarrère, décédé en mai 2006 à l’âge de 78 ans, avait été l’un des premiers hommes politiques à parler ouvertement de son homosexualité.L’actuel maire de Paris, le socialiste Bertrand Delanoë, a également dévoilé son homosexualité en 1998 à la télévision, alors qu’il n’était pas le premier édile de la capitale.

Jean-Luc Romero, ancien secrétaire national de l’UMP, président d’Elus locaux contre le SIDA et de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), a fait son « outing » à l’automne 2000 et révélé par ailleurs sa séropositivité. Sur son site Internet, il rend d’ailleurs hommage à son ancien compagnon, Hubert, « l’amour d’une vie », mort du SIDA en 1994.

Fin août, la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, récemment entrée dans la danse pour les régionales, avait été interrogée sur sa candidature et les différences avec celle de Roger Karoutchi. Elle avait évoqué la connaissance de sa circonscription des Yvelines, avant d’ajouter: «Et je suis aussi une mère de famille avec trois jeunes enfants».

investiture d’ Obama

  • Ça n’a pas la même valeur symbolique qu’une bénédiction lors de la cérémonie d’investiture, mais c’est déjà ça: Barack Obama investiture d' Obama  dans infos genea demandé à l’évêque épiscopal ouvertement gay Gene Robinson (photo) de prononcer un sermon sur les marches du Lincoln Memorial, à Washington, deux jours avant la cérémonie elle-même.   L’équipe de Barack Obama réaffirme que la suppression de la politique « Don’t ask, Don’t tell », qui interdit à un soldat de mentionner son homosexualité, est à l’ordre du jour.

extrait «Seigneur, bénissez-nous, nous prions pour que vous ameniez… des larmes: pour un monde dans lequel plus d’un milliard de personnes vivent avec moins d’un dollar par jour, où des jeunes femmes sont battues et violées parce qu’elles cherchent à être éduquées, et des milllions de personnes meurent de malnutrition, de la malaria, du sida. Nous prions pour que vous nous ameniez… de la colère, contre la discrimination, chez nous et au dehors, envers les réfugiés et les immigrés, envers les femmes, les personnes de couleur, les gays, les lesbiennes, les bisexuels et les transsexuels. (…) Nous prions pour que vous nous ameniez… de la patience, et l’assurance que les maux dont nous souffrons ne seront pas guéris en un jour, et que notre Président est un être humain, pas un messie.»

la prière précédant la  cérémonie d’investiture sera bien faite  le  pasteur conservateur Rick Warren  

 

Barack Obama une journée extraordinaire,le premier président noir des Etats-Unis

Barack Obama est devenu mardi le premier président noir des Etats-Unis après avoir prêté serment devant près de 2 millions de personnes. Un moment très solennel mais aussi marqué par l’émotion du 44e président américain

11h57. Aretha Franklin interprète,  « My Country Tis of Thee ». 11h53. Le sermon du pasteur conservateur Rick Warren  a bien été diffusé hier, lundi 20 janvier, en direct sur les chaînes du b1.jpgmonde entier, juste avant que Barack Obama ne prête serment et devienne le nouveau président américain, devant des millions de personnes, et beaucoup d’autres devant leur téléviseur. L’événement est très controversé, d’autant plus que le message de Gene Robinson ( pasteur gay )  n’avait pas été retransmis dimanche « Nous célébrons un tournant de notre histoire », lance le pasteur baptiste Rick Warren face à un Barack Obama très recueilli. Il cite Martin Luther Ling et assure que ce qui lie les Américains est « l’engagement pour la liberté et la justice ». Avant d’inviter à prier.

 

  • 11h59. Avec déjà plusieurs dizaines de minutes de retard, alors que la cérémonie est censée être réglée au millimètre près, le vice-président Joe Biden prête serment
  • 12h05. Barack Obama prête serment à son tour, visiblement ému, trébuchant même un peu sur les premiers mots.

 

Barack Obama est devenu le premier président noir des Etats Unis  faisant de ce jour une date historique

info gay – Mexico:l’Eglise catholique dénonce le mariage gay

MEXICO, 14 jan 2009 : l’Eglise catholique dénonce mariage gay, contraception et avortement

Les autorités catholiques réunies mercredi à Mexico pour les VIe Rencontres Mondiales de la Famille ont renouvelé leurs critiques contre le mariage homoxesuel, la contraception et l’avortement.« Une expérience homosexuelle doit demeurer une relation privée, dans une relation d’amitié », a déclaré le cardinal Ennio Antonelli, président du Conseil pontifical pour la famille, lors d’une conférence de presse après la cérémonie d’ouverture.L’avortement et le mariage homosexuel sont contraires à la volonté exprimée par Dieu, a renchéri l’archevêque tanzanien Polycarp Pengo. « Quant à l’avortement, c’est une grande tristesse que les gens décident de séparer la relation sexuelle de l’amour véritable, contrairement à la volonté de Dieu », a-t-il insisté.Il faut donner « une priorité décisive à la famille, pour l’avenir de la société, dans une culture post-moderne malade de l’individualisme », avait déclaré le cardinal Antonelli lors de la cérémonie d’ouverture, où la présence du président conservateur mexicain Felipe Calderon, fervent catholique déclaré, a suscité des critiques de la gauche de son pays au nom de la laïcité de l’Etat.Ce rendez-vous catholique mondial est organisé dans une capitale de 20 millions d’habitants dont la municipalité de gauche autorise l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse, les unions homosexuelles, le divorce « express » et l’interruption des traitements médicaux prolongeant la vie des malades incurables.