Décès de la chanteuse Eartha Kitt :Eartha Kitt, qui confiait au Times en avril : «Je serai Eartha Kitt jusqu’à ce que les dieux m’emmènent où ils veulent», est morte jeudi 25 décembre à New York, à 81 ans, d’un cancer du colon. Eartha Kitt est née dans une plantation de coton en Caroline du Sud, d’une mère noire Cherokee et d’un père blanc, elle est envoyée à l’âge de huit ans chez un oncle à Harlem. La jeune créole, à l’enfance malheureuse, persévère et devient une vedette internationale d’élégance et de sensualité dès les années 50  Opposante à la guerre du Vietnam, collectionneuse d’Awards, Catwoman de Batman pour la télé, partenaire de Nat King Cole ou Sydney Poitier au cinéma, elle chantait avec succès I Want to Be Evil ou Santa Baby, ou le hit disco Where is my Man (1984). Grandie en Caroline du Sud, la métisse Eartha Kitt débuta à Paris, danseuse pour Katherine Dunham. A 20 ans, chantant en 10 langues la Vie en rose, elle s’était produite dans 100 pays. Un temps non grata aux Etats-Unis, elle revint à Broadway en 1974 et en 2006 à la Maison Blanche de Bush. Divorcée, une fille, Kitt se produisait encore en septembre 2007 à l’occasion de la réouverture du Café Carlyle de New York.

icone gay : Eartha Kitt dans musique 1240

Poster un commentaire

Classé dans people

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.