Archives Mensuelles: décembre 2008

Liza Minnelli se produira sur la scène du Palais des Congrès de Paris le samedi 27 juin 2009 à partir de 20h30.

Les places pour cet événement sont déjà disponibles

Tarifs des billets

  • Catégorie 1 : 132,00 €
  • Catégorie 2 : 112,00 €
  • Catégorie 3 : 90,00 €

Toutes les places sont assises et numérotées.

 

 

info gay: grand messe catholique contre le mariage gay et l’avortement à Madrid

En Espagne, plusieurs centaines de milliers de personnes ont participé dimanche 28 décembre 2008, dans le centre de Madrid à une grande manifestation catholique en faveur de la « famille », en présence de 37 évêques. Ce rassemblement avait pour but de s’opposer aux couples, au mariage homosexuel et à l’avortement.Ricardo Blazquez - président de la Conférence épiscopale espagnole 1.jpg
Depuis Rome, le pape  Benoît XVI a adressé aux participants un message retransmis sur grands écrans.
Il a déclaré, lors de la traditionnelle prière de l’Angélus, « Chère familles, ne laissez pas se dénaturer l’amour, l’ouverture à la vie et les liens incomparables qui unissent votre foyer ».
Mais bien sûr cela ne s’adressait qu’aux familles normatives hétérosexuelles, contre les couples et les familles homosexuelles que le pape veut détruire.
Pour lui et les catholiques romains l’amour homosexuel est dénaturé, il ferme à la vie et ne peut pas déboucher sur des liens durables.  Ce rassemblement fait suite à une cérémonie de même type, organisée le 30 décembre 2007 dans un contexte de relations tendues entre l’Église espagnole et le gouvernement socialiste à la suite de plusieurs lois perçues avec hostilité par une hiérarchie catholique réactionnaire, notamment la reconnaissance du mariage homosexuelle.

Monseigneur Ricardo Blazquez, l’évêque de Bilbao est revenu dimanche 28 décembre sur le thème du mariage homosexuel, légalisé en 2005 par le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero, pour critiquer le fait « d’appeler mariage l’union entre deux personnes de même sexe » alors que la « famille normale » est constituée de « l’union stable  d’un homme et d’une femme ». Autre point de friction, l’avortement. Le gouvernement socialiste a annoncé qu’une nouvelle loi sur l’avortement serait présentée au parlement au premier semestre 2009.

source Dieu nous aime    Espace chrétien et homosexuel d’informations, de partage et de débat

info : la crise touche aussi le milieu gay

Le commerce gay se porte mal et cela depuis plusieurs  mois. Les fermetures d’établissement se succèdent en province et à Paris et on ne  voit  pas comment  la tendance pourrait s’inverser.info : la crise  touche aussi le milieu gay dans infos dscf2808
Selon le Syndicat National des Entreprises Gaies, le nombre de cessations d’activité des commerces gay et gay friendly est bien supérieur aux ouvertures de nouvelles enseignes, aussi bien dans la capitale qu’en régions. Après la disparition emblématique de la librairie Blue Book à Paris l’été dernier, on apprend coup sur coup la fermeture ces jours-ci du bar le TX, des soirées Hole Next et d’une troisième boutique IEM.  la crise  frappe aussi bien les commerces de diffusion de biens que les établissements de convivialité ou de services. Et la crise financière qui frappe toute l’économie n’arrange rien dans un secteur déjà morose. L’arrivée d’Internet fait concurrence aux bars et sex clubs et la disparition progressive du DVD au profit de la VOD frappe les distributeurs de films X gay.
Ainsi, la société de vente par correspondance de vidéo gay InExcess, installée à Bordeaux, a définitivement fermé ses portes il y a quelques mois après de nombreux soubresauts. Par ailleurs, IEM, l’enseigne phare des années 80, ne diffuse plus de catalogue VPC régulier et a fermé sa boutique des Halles il y a quelques jours. Cette fermeture intervient après celles de deux autres boutiques de la même enseigne à Saint-Lazare et Rue Saint-Maur, en l’espace de quelques mois.
Le commerce gay est profondément bousculé. Non seulement les mutations technologiques le mettent à mal, mais il semble qu’une part de la génération d’entrepreneurs qui a été à l’origine du boum du business gay des années 90 s’essouffle et ne parvient pas à trouver la recette qui séduise la clientèle homosexuelle du jour ou à passer le relais à une nouvelle génération.
En cette fin d’année, beaucoup de commerçants gay font grise mine et redoutent que 2009 soit une année noire.

Décès de la chanteuse Eartha Kitt :Eartha Kitt, qui confiait au Times en avril : «Je serai Eartha Kitt jusqu’à ce que les dieux m’emmènent où ils veulent», est morte jeudi 25 décembre à New York, à 81 ans, d’un cancer du colon. Eartha Kitt est née dans une plantation de coton en Caroline du Sud, d’une mère noire Cherokee et d’un père blanc, elle est envoyée à l’âge de huit ans chez un oncle à Harlem. La jeune créole, à l’enfance malheureuse, persévère et devient une vedette internationale d’élégance et de sensualité dès les années 50  Opposante à la guerre du Vietnam, collectionneuse d’Awards, Catwoman de Batman pour la télé, partenaire de Nat King Cole ou Sydney Poitier au cinéma, elle chantait avec succès I Want to Be Evil ou Santa Baby, ou le hit disco Where is my Man (1984). Grandie en Caroline du Sud, la métisse Eartha Kitt débuta à Paris, danseuse pour Katherine Dunham. A 20 ans, chantant en 10 langues la Vie en rose, elle s’était produite dans 100 pays. Un temps non grata aux Etats-Unis, elle revint à Broadway en 1974 et en 2006 à la Maison Blanche de Bush. Divorcée, une fille, Kitt se produisait encore en septembre 2007 à l’occasion de la réouverture du Café Carlyle de New York.

icone gay : Eartha Kitt dans musique 1240

Le discours à la Curie contre la théorie du genre

Pour le Pape, la théorie du genre est coupable de détruire l’œuvre de Dieu

Plusieurs associations chrétiennes, notamment britanniques, ont dénoncé mardi les propos «irresponsables» de Benoît XVI. La révérende Sharon Ferguson, directrice générale du Mouvement chrétien gay et lesbien, a qualifié ces remarques de «totalement irresponsables et inacceptables sur le fond comme sur la forme. C’est plutôt de ses commentaires qu’il faut nous protéger. Ce sont des commentaires de ce genre qui justifient la persécution homophobe dans les écoles et (…) les attaques contre les homosexuels», a-t-elle poursuivi. «Comme toujours, ce type d’homophobie religieuse est un alibi pour tous ceux qui voudraient nuire aux homosexuels. Le pape propage la crainte que les homosexuels menacent la planète. C’est tout simplement aberrant», a renchéri le révérend Giles Fraser, président d’Inclusive church, un mouvement anglican pro-homosexuel.

Le Saint père dit :

Le mépris de la création est contre la vérité

Étant donné que la foi dans le Créateur est une partie essentielle du Credo chrétien, l’Église ne peut pas et ne doit pas se limiter à transmettre uniquement le message du salut à ses fidèles. Celle-ci a une responsabilité à l’égard de la création et doit faire valoir cette responsabilité également en public. Et en le faisant, elle ne doit pas seulement défendre la terre, l’eau et l’air comme des dons de la création appartenant à tous. Elle doit également protéger l’homme contre la destruction de lui-même. Il est nécessaire qu’il existe quelque chose comme une écologie de l’homme, comprise de manière juste. Il ne s’agit pas d’une métaphysique dépassée, si l’Église parle de la nature de l’être humain comme homme et femme et demande que cet ordre de la création soit respecté. Ici, il s’agit de fait de la foi dans le Créateur et de l’écoute du langage de la création, dont le mépris serait une autodestruction de l’homme et donc une destruction de l’œuvre de Dieu lui-même. Ce qu’on exprime souvent et ce qu’on entend par le terme « gender », se résout en définitive dans l’auto émancipation de l’homme par rapport à la création et au Créateur. L’homme veut se construire tout seul et décider toujours et exclusivement seul de ce qui le concerne. Mais de cette manière, il vit contre la vérité, il vit contre l’Esprit créateur. Les forêts tropicales méritent, en effet, notre protection, mais l’homme ne la mérite pas moins en tant que créature, dans laquelle est inscrit un message qui ne signifie pas la contradiction de notre liberté, mais sa condition. De grands théologiens de la Scolastique ont qualifié le mariage, c’est-à-dire le lien pour toute la vie entre un homme et une femme, de sacrement de la création, que le Créateur lui-même a institué et que le Christ – sans modifier le message de la création – a ensuite accueilli dans l’histoire du salut comme sacrement de la nouvelle alliance. Le témoignage en faveur de l’Esprit créateur présent dans la nature dans son ensemble et de manière particulière dans la nature de l’homme, créé à l’image de Dieu, fait partie de l’annonce que l’Église doit apporter. Il faudrait relire l’Encyclique Humanae Vitae à partir de cette perspective : l’intention du Pape Paul VI était de défendre l’amour contre la sexualité en tant que consommation, l’avenir contre la prétention exclusive du présent et la nature de l’homme contre sa manipulation.

le discours est ici

info gay :Dépénalisation de l’homosexualité

L’appel à la dépénalisation universelle de l’homosexualité lancé jeudi aux Nations unies par un tiers des pays du monde a été qualifié vendredi 18 décembre de «victoire pour les principes» et d’«étape» par des associations de défense des homosexuels. «Le soutien apporté par 66 pays à une déclaration confirmant très clairement que les protections du droit humanitaire international incluaient l’orientation sexuelle et l’identité de genre est une grande victoire pour les principes de la Déclaration universelle des droits de l’Homme», estiment les signataires d’un communiqué commun. Parmi eux figurent Amnesty International, Human Rights Watch, International lesbian, gay, bisexual and intersex association et le comité international pour une journée mondiale de lutte contre l’homophobie (Idaho).

«Ce qui semblait impossible ne l’est pas. C’est une étape, pas un aboutissement», a déclaré à la presse Louis-Georges Tin (photo), de la Journée internationale des droits de l’homme. «C’est un tournant symbolique», a renchéri Jean-Pierre Dubois, président de la Ligue des droits de l’homme.L’appel dont Rama Yade, secrétaire d’État aux droits de l’homme, est une des inspiratrices, a été lancé devant l’Assemblée générale de l’ONU par l’ambassadeur d’Argentine, Jorge Arguello, au nom de 66 pays, répartis sur les cinq continents. L’Assemblée compte 192 Etats membres.
Interrogé sur l’absence des Etats-unis parmi les signataires, M. Tin a estimé que «l’administration Bush n’ayant jamais pris position, il n’y avait pas de raison que ça bouge, ce n’était donc pas une surprise». En revanche, «il est très probable qu’ils signeront dans les six mois suivant l’investiture de Barack Obama», a-t-il estimé.
Par ailleurs, le texte d’opposition signé par une soixantaine de pays, à l’initiative du Vatican et de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) «a fait son effet mais pas que négatif: le rapport de force apparaît plus clairement», a estimé M. Tin.

Homophobie dans le sport

Homophobie dans le sport : les associations LGBT parlent d’une prise de conscience des responsables du foot professionnel
Les récentes affaires affaires d’homophobie dans le foot ont abouti à une rencontre au plus haut niveau des associations LGBT et des responsables du foot professionnel français. Une série d’actions a été décidée. Suite aux différents manifestations d’homophobie survenues ces derniers mois dans le milieu du football (banderoles homophobes, affaire du sms à Montpellier), une réunion de travail a réuni la Ligue de Football Professionnel (LFP), le Paris Foot Gay (PFG) et l’Inter-Associative Lesbienne Gay Bi et Trans (Inter-LGBT), le 17 décembre. Selon les associations LGBT cette rencontre a débouché sur une série de propositions et d’actions concrètes.  Ainsi, les dossiers d’homophobie avérée de Montpellier, Marseille et Lyon devraient être jugés en janvier 2009 par la commission de discipline de la ligue.  De manière très symbolique, on apprend aussi que la Ligue de Football Professionnel et le Paris Foot Gay ont prévu d’organiser des événements pour la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie avec les clubs professionnels volontaires, la semaine du 17 mai 2009.  Il est également prévu que les statuts de la LFP seront modifiés de façon à intégrer la discrimination à raison de l’orientation sexuelle.
Par ailleurs, la LFP s’est engagée à cofinancer un clip vidéo contre l’homophobie dans le football et a promis d’inciter les clubs professionnels à signer la Charte contre l’homophobie dans le foot.  Le Paris Foot Gay et l’Inter-LGBT voient dans ces décisions une « prise de conscience » et une « avancée significative des travaux de la Ligue Professionnelle de Football et de son président Frédéric Thiriez sur la discrimination homophobe, rencontrée quotidiennement dans le monde du football ».

plus de renseignements  :http://www.parisfootgay.com/

Pape Diouf porte plainte pour une banderole insultante

Le président de Marseille Pape Diouf a déposé lundi une plainte pour « injures publiques » pour une banderole insultante déployée le 14 papediouf2.jpgdécembre lors du match OM-Lyon comptant pour la 18e journée de Ligue 1, a indiqué l’avocat du club, Prosper Abega. Il s’agit d’une plainte contre X avec constitution de partie civile déposée auprès du doyen des juges d’instructions du tribunal de grande instance de Marseille, a-t-il précisé. La banderole incriminée, déployée « dans le virage nord du stage de Gerland (Lyon) par une partie des supporters lyonnais, les Bad Gones », portait l’inscription: « Pape Diouf, tes initiales te vont si bien! » Elle a « manifestement été conçue et fabriquée dans l’intension de nuire » et a été exposée « immédiatement derrière les buts et dans leur axe afin qu’aucune caméra de télévision ne puisse éviter la diffusion du message ainsi confectionné et visionné par plusieurs millions de téléspectateurs en France et dans le monde », selon la plainte. Ce texte, « qui porte atteinte à la dignité de M. Pape Diouf », est « injurieux à son égard ». La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) se saisira de l’affaire le 22 janvier, a précisé Prosper Abega. « Cette inscription est outrancièrement, volontairement offensante et méprisante », a encore jugé Prosper Abega qui a précisé que M. Diouf a été « très offensé ».

l’Olympique lyonnais sur son site avait  réagi tout de suite «L’Olympique Lyonnais dénonce le type de banderole déployée dimanche au stade de Gerland à l’encontre du Président Pape Diouf, comme d’ailleurs celles à l’encontre de tout individu, notamment les présidents y compris celui de l’OL, et qui a pu être très rapidement retirée par le service de sécurité. Le club s’offusque d’autant plus de ce type d’initiatives qu’il a déjà lui-même enduré des banderoles stupides ou discriminatoires, certaines incitant même à la haine voire à caractère raciste»,

Rama Yade à l’ONU pour dépénaliser l’homosexualité

« Afin de promouvoir une déclaration en faveur de la dépénalisation de l’homosexualité, vivement combattu par le Vatican en particulier, Rama Yade s’est rendu  à New York le 18 décembre. Elle a co-présidée  avec Maxime Verhagen, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, un événement en marge de l’Assemblée générale. Un événement auquel s’associent de nombreux autres pays », a déclaré le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Frédéric Desagneaux.Ce dernier a rappelé l’engagement de Rama Yade en faveur d’un texte « appelant à la dépénalisation universelle de l’homosexualité qui serait portée aux Nations unies lors de la présidence française du Conseil de l’Union européenne », qui s’achève à la fin de l’année.Cette initiative, qui a déjà reçu le soutien d’une soixantaine de pays, « consiste en une déclaration qui sera prononcée dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies », a-il-ajouté.Le porte-parole a rappelé que l’homosexualité est passible de la peine de mort « dans au moins six pays dans le monde ».Le Saint-Siège a manifesté à plusieurs reprises son hostilité à ce projet, dont le texte n’a pas encore été rendu public, assurant qu’il se heurtait aux réserves ou à l’hostilité de nombreux pays.Pour le Vatican, cette déclaration répond à l’objectif légitime de bannir la répression de l’homosexualité. Mais en condamnant les « discriminations » et les « préjugés » concernant les homosexuels, il risque à ses yeux de favoriser le mariage gay, l’adoption par des couples du même sexe ou encore la procréation assistée pour les homosexuels.Soixante-six pays ont appelé jeudi aux Nations unies à la dépénalisation universelle de l’homosexualité, une position vivement combattue par plusieurs Etats arabes et par le Vatican

En marge d’une Assemblée générale au siège des Nations unies, à New York. Rama Yade, secrétaire d’État aux Droits de l’homme, et Maxime Verhagen, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, présidaient un appel à la dépénalisation universelle de l’homosexualité. L’appel, lancé par Jorge Arguello, ambassadeur d’Argentine, était soutenu par 66 pays du monde entier. Voir les photos, issues du site internet de l’Onu, de quelques-uns de ceux qui ont pris la parole contre la répression des LGBT dans le monde, et de la conférence de presse qui a suivi. Parmi eux, l’initiateur de la Journée mondiale contre l’homophobie Louis-Georges Tin, le président d’Alternatives-Cameroun Steave Nemande, le président de Solidarité internationale LGBT Philippe Colomb.

Californie: les opposants aux mariages gays veulent l’annulation des unions

SAN FRANCISCO (Etats-Unis) – Les opposants aux mariages homosexuels en Californie (ouest), qui ont obtenu par référendum leur interdiction le mois dernier, ont annoncé vendredi avoir déposé un recours en justice pour annuler les milliers d’unions conclues entre juin et novembre.

Les électeurs californiens ont adopté le 4 novembre avec 52,1% des voix la « proposition 8″, qui modifie la Constitution de l’Etat pour définir le mariage comme un acte entre un homme et une femme.

Ce référendum, soutenu notamment par des groupes chrétiens conservateurs, visait à contrer un arrêt de la Cour suprême de l’Etat, qui avait annulé en mai un article du code civil définissant le mariage comme un acte entre un homme et une femme, ouvrant de fait la voie à la conclusion de mariages entre personnes du même sexe.

Quelque 18.000 couples homosexuels mariés en Californie entre juin, quand l’arrêt est entré en vigueur, et novembre, quand la « proposition 8″ a été adoptée, s’étaient alors retrouvés dans une situation administrative incertaine.

Mais les tenants de la « proposition 8″ ont indiqué vendredi avoir demandé à la Cour suprême de considérer que ces unions étaient désormais nulles et non avenues.

Dans leur argumentaire, les membres de la coalition « Protect Marriage » estiment que « la brièveté de la proposition 8 la rend très claire. Il n’existe pas de clauses conditionnelles, d’exceptions, d’exemptions ou d’exclusions. (…) cette formulation englobe autant les mariages entre personnes du même sexe conclus avant qu’après » l’adoption du référendum.

Cette offensive juridique intervient alors que trois procédures distinctes ont été lancées par les partisans du mariage homosexuel en Californie contre la proposition 8 après son adoption. Le 19 novembre, la juridiction avait annoncé qu’elle allait les examiner, sans dire quand.

Deux recours pour faire invalider l’amendement constitutionnel ont été introduits par l’Association américaine de défense des libertés civiles (ACLU), le Centre national pour les droits des lesbiennes et l’organisation Lambda Legal, tandis qu’un troisième était déposé par les villes de San Francisco, Los Angeles et Santa Clara.

Les partisans de la proposition 8 ont par ailleurs annoncé vendredi avoir étoffé leur équipe avec l’arrivée de l’ancien procureur Kenneth Starr, célèbre pour avoir dirigé l’enquête qui avait débouché sur une procédure de destitution contre le président Bill Clinton dans l’affaire Monica Lewinsky.

M. Starr, actuel doyen de la faculté de droit de l’université Pepperdine à Malibu, près de Los Angeles, « plaidera l’affaire devant la cour suprême de Californie au nom des partisans officiels de la Proposition 8″, ont précisé ces derniers.