Jean-Claude Chermann, l’oublié du Nobel de médecine

un vaccin contre le sida dans 3 ou  4 ans ? Jean-Pierre Elkabbach ce matin sur Europe 1 : Quand, le vaccin ? Jean-Claude Chermann: Non… le… Euh, je pense dans les trois à quatre ans à venir…l’interview complete sur le site d’Europe 1 Mardi, un Comité de soutien pour élargir le Nobel de médecine au Pr Chermann a été créé. Le prix Nobel a été attribué lundi à Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, pour la découverte de ce virus en 1983. Les membres du comité de soutien ont joint ce mardi le secrétaire du comité d’attribution du prix, dans l’espoir de pouvoir « réparer un regrettable oubli ». Ils rappellent que la découverte du virus a été faite conjointement par le Pr Chermann et le Pr Barré-Sinoussi, « dans un laboratoire rattaché à l’époque à l’unité d’oncologie virale que dirigeait le professeur Luc Montagnier ». Le Pr Chermann était chef du laboratoire, a précisé un membre du comité de soutien.

 

« Des trois chercheurs, d’abord associés dans les honneurs, la presse ne retiendra que le nom de Luc Montagnier, alors que le rôle de Jean-Claude Chermann a été primordial », indiquent-ils. Ils font valoir à l’appui de cette affirmation des faits « indéniables et objectifs ». « Les deux premiers noms cités » au bas de l’article annonçant en mai 83 la découverte du virus, dans la revue Science, « sont ceux de Barré-Sinoussi et Chermann », une place qui est traditionnellement dans un article scientifique « celle de ceux qui ont réellement travaillé sur le projet décrit dans l’article ».

Le nom de Montagnier vient en dernière position, qui est « régulièrement celle du chef du laboratoire ». En outre, disent-ils, « le Professeur Chermann est cité dans tous les brevets comme co-découvreur ». Par ailleurs il est avec Luc Montagnier et Françoise Barré-Sinoussi l’un des signataires de l’accord franco-américain du 31 mars 1987, « un compromis attribuant la découverte du virus du sida -et ses retombées financières- à la fois à la France et aux Etats-Unis ». Sa signature, qu’il a d’abord refusée- était « requise » pour l’accord, affirme le comité.

Une centaine de personnes font déjà partie du comité de soutien, dont plusieurs médecins, selon les responsables du comité.

Pour sa part Jean-Claude Chermann a félicité « Luc et Françoise, c’est ma première réaction ». « C’est une reconnaissance de la découverte de Français. Je suis très fier d’avoir contribué à ça », a-t-il indiqué. J’étais vraiment une pièce maîtresse. C’était dans mon labo. C’était moi le rétrovirologue », a confirmé le Pr Chermann. « On a été trois à défendre devant les Américains notre découverte publiée en mai 1983″, a-t-il ajouté

Poster un commentaire

Classé dans Sante

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.