Suède : Un pasteur homophobe devant la Cour suprême

La cour suprême suédoise devra se prononcer sur le pourvoi qui a fait suite à la relaxe en appel d’un pasteur pentecôtiste homophobe. Celui-ci avait comparé durant l’été 2003 l’homosexualité à «cancer de la société».
En ajoutant que «le seigneur sait que les déviants sexuels violeront même les animaux» SIC.
Condamné en première instance à un mois de prison ferme, la cour d’appel de Göta avait relaxé par la suite le pasteur, estimant que les propos vociférés par Ake Green, âgé de 63 ans, tenaient de la liberté d’expression qui prévaut et que la loi réprimant les propos homophobes introduite dans la couronne suédoise en 2003 n’avait pas lieu de s’appliquer.
La cour avait estimé que «le but de rendre l’incitation à la haine contre des homosexuels punissable n’est pas d’empêcher des arguments ou des discussions au sujet de l’homosexualité, dans les églises ou dans d’autres parties de la société».
Les partisans du pasteur n’avaient pas hésité à le considérer comme le «premier martyr» depuis l’inquisition, des sites Internet reprenant le slogan «God hates fags» (Dieu déteste les pédales) montrant un monument à sa gloire. Les mêmes supporters, ayant comme animateur le prédicateur homophobe Fred Phelps, ont lancé par la suite http://www.godhatessweden.com («Dieu déteste la Suède») comme nouveau slogan. Entre autres amabilités, le pasteur américain homophobe remerciait dieu pour «tous les morts suédois» et considère que la Suède est «une terre de sodomie, de bestialité, et d’inceste» et qualifie Karl Gustaf de «Roi des putains de Sodomites», «ses gosses grimaçants semblant être des salopes et des gays».
Cette décision des juges suprêmes suédois est très attendue alors même que l’Eglise locale est agitée par la décision de l’assemblée générale de l’Eglise protestante suédoise qui a approuvé à la fin du mois dernier la tenue de cérémonies liturgiques spécifiques pour bénir les unions homosexuelles.
En cas de condamnation du pasteur, ses avocats ont déjà déclaré qu’ils soumettraient l’affaire aux juges de la Cour européenne des droits de l’Homme.

Poster un commentaire

Classé dans homophobie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.